Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Contre le projet d'îles flottantes du gouvernement de la Polynésie: PARURU IA ATIMAONO

Contre le projet d'îles flottantes du gouvernement de la Polynésie: PARURU IA ATIMAONO

1,743 personnes ont signé. Allons jusqu'à   2,500
1,743 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Valentina Hina C. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Valentina Hina C.
a lancé une pétition à destination de
Contre le projet d'îles flottantes du gouvernement de la Polynésie
PARURU IA ATIMAONO

Nous, habitants de MATAIEA et PAPEARI, de NA TEVA E VAU, de TAHITI, des îles de nos 5 archipels, et du monde entier,

Informés par la presse locale du projet d’installation par des investisseurs américains d’une île artificielle flottante dans le lagon de ATIMAONO à MATAIEA, projet qui a le soutien du gouvernement local et du maire de Teva I Uta,

Découvrant avec consternation que cette île flottante disposera d’un périmètre de sécurité de 100 hectares de lagon, frappé d’interdiction aux pêcheurs, plaisanciers et habitants de Mataiea, et de 20 hectares sur terre pris sur le domaine territorial de ATIMAONO, et deviendra une zone franche où les investisseurs et futurs propriétaires seront exonérés de droits de douane, d’impôts et taxes, et où le code du travail polynésien ne sera pas applicable,

AFFIRMONS notre totale OPPOSITION à cette île flottante dans le lagon de ATIMAONO,

DEMANDONS au Gouvernement de RESILIER SANS DELAI le Recueil d’Intentions Réciproques Memorandum of Understanding conclu entre la Polynésie française et the Seasteading Institute et signé le 13 janvier 2017 à San Francisco Californie par M. Jean Christophe BOUISSOU, porte-parole du gouvernement, agissant par délégation du président de la Polynésie française, M. Edouard FRITCH,

Seule PREUVE de leur abandon de ce projet d’île flottante.
PARAU TUU RAA RIMA : PARURU IA ATIMAONO

Matou te huiraatira no MATAIEA PAPEARI e Na TEVA E VA’U, no TAHITI e na tuhaa fenua e pae no MA’OHI NUI e àti noa atu to te Ao nui atea,

Tei faaarahia i roto i te mau veà o te fenua Ma’ohi te ôpuaraa no te haamau na roto i te mau òna marite, te hoê motu haavare haapainu i roto i te tai moana no ATIMAONO i MATAIEA, ôpuaraa turuhia e te faatereraa fenua e te tavana no Teva-i-Uta,

Teie motu haavare haapainu, e paruru hia oia i nià te faito 100 ta i roto i te moana ma te faanaho uàna te mau tapu i te feiâ rava’ai e te tereraa poti o te huiraatira no MATAIEA, e 20 ta fenua i nià ia ATIMAONO tei riro mai e vahi nohoraa no teie mau òna. Eita ratou e aufau i te mau tute, e faa’orehia te ture òhipa i Porinetia nei e faufaà òre,

TE PATO’I U’ANA NEI MATOU i teie ôpuaraa motu haavare haapainu i roto i te moana no ATIMAONO,

TE ANI U’ANA NEI MATOU i te faatereraa fenua ia FAA’ORE VAVE teie parau MoU tei tuu rimahia i te 13 no tenuare 2017 i San Francisco Kariforonia na Jean-Christophe BOUISSOU tei horoàhia te mana e Edouard FRITCH no te faatereraa o te Hau no Porinetia farani e te taiete The Seasteading Institute.

Teie anaè te parau HAA PAPURAA E, e HAAPAE ROA teie ôpuaraa motu haavare haapainu.


PARURU IA ATIMAONO

We are residents of MATAIEA and PAPEARI, of NA TEVA E VA’U Of TAHITI, the islands of our 5 archipelagos, and the whole World,

Informed by local press of the project of installation by Amercian investors of a floating artificial island in the lagoon of ATIMAONO in MATAIEA, project which has the support of the local government an the mayor of Teva I Uta,

Discovering with consternation tha the floating artificial island will have a security perimeter of 100 hectare of lagoon, struck banned fishermen, boaters and residents of MATAIEA, and 20 hectares on land, taken on the territorial area of ATIMAONO, and will become a free zone where investors and future owners will be exempt from custom duties, taxes and duties, and where le Polynesia labor code will not be applicable,

AFFIRMING our total OPPOSITION to this floating artificial island in ATIMAONO lagoon

WE ASK the Government to TERMINATE WHITOUT DELAY the Memorandum of Understanding MoU, concluded between French Polynesia and the Seasteading Institute and signed on January 17th, 2017 in San Francisco California by M. Jean-Christophe BOUISSOU, spokenperson of the Governement, acting by delegation of the President of French Polynesia, M. Edouard FRITCH.

Only PROOF of their abandonment of this artificial floating island project.
Publié le 2 Février 2018 (Mis à jour: 13 Mars 2018)