Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Dé-pénalisez les potagers!

Dé-pénalisez les potagers!

9,686 personnes ont signé. Allons jusqu'à 10,000
9,686 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
Pour vous désinscrire ou modifier vos données à tout instant, écrivez à unsubscribe@avaaz.org, ou utilisez le lien disponible dans chaque e-mail. Avaaz protégera vos informations personnelles et ne partage jamais les données avec des tiers.
Cette pétition a été lancée par celine T. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
celine T.
a lancé une pétition à destination de
Commission Européenne
La Commission Européenne va criminaliser presque toutes les semences et plantes non enregistrées auprès des gouvernements.
Une nouvelle loi proposée par la Commission Européenne, rendrait illégal de « cultiver, reproduire ou faire commerce » de toute semence de légumes n’ayant pas été « testées, approuvées et acceptées » par la nouvelle paperasserie européenne, elle a pour nom « Agence pour l’UE sur la diversité des plantes ».
On l’appelle la Loi sur les matériaux de reproduction des plantes et son but est de rendre virtuellement responsable le gouvernement de toutes les plantes et semences. Les jardiniers amateurs qui cultivent leurs propres plantes à partir de semences non répertoriées seraient considérés comme des criminels en vertu de cette loi.
En criminalisant la culture privée de légumes – transformant ainsi les jardiniers en criminels – les bureaucrates de l’UE peuvent enfin céder le total contrôle de l’approvisionnement alimentaire à de puissantes corporations comme Monsanto.
En un mot, on veut nous transformer en esclaves de la nourriture génétiquement modifiée et condamner tout espoir de culture agricole durable.

STOPPONS CETTE LOI INSENSEE! Cette loi ne peut être adoptée et les potagers, jardins communs, supports citoyens à la biodiversité doivent être soutenus, notre avenir, la qualité de notre vie et celle de nos enfants en dépend!
Publiée (Mis à jour )