Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Gouvernement de la Nouvelle Calédonie: Laissez nous choisir nos croquettes !

Gouvernement de la Nouvelle Calédonie: Laissez nous choisir nos croquettes !

3,208 personnes ont signé. Allons jusqu'à 5,000
3,208 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
Pour vous désinscrire ou modifier vos données à tout instant, écrivez à unsubscribe@avaaz.org, ou utilisez le lien disponible dans chaque e-mail. Avaaz protégera vos informations personnelles et ne partage jamais les données avec des tiers.
Cette pétition a été lancée par Santiago O. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Santiago O.
a lancé une pétition à destination de
Gouvernement de la Nouvelle Calédonie
Le 22 Septembre dernier, un producteur local de croquettes pour chien à introduit une demande de quota d'importation auprès du Comité du Commerce Extérieur (COMEX) de Nouvelle Calédonie.

Concrètement, qu'est ce que cela signifie ?
Cela signifie tout simplement que dans un avenir proche, le consommateur calédonien risque de se trouver face à des rayons où seules des croquettes locales sont disponibles.

Dans son rapport relatif aux mécanismes d'importation (...) en Nouvelle Calédonie publié en 2012, l'Autorité de la Concurrence à déjà mis en avant les effets négatifs des quotas d'importation :

- "Les inconvénients liés aux contingentements sont nombreux"
- "la rareté induite par les contingentements entraîne en outre des comportements de ruée sur certains produits importés (...) ce qui a pour effet d’accroître le prix des importations, amenuisant encore la pression concurrentielle qu’elles peuvent exercer"
- "Le mécanisme de répartition des quotas peut figer la concurrence entre les opérateurs locaux"

En clair, l'autorité de la concurrence est contre les quotas d'importation car ils bloquent la concurrence et entrainent une augmentation du prix des produits.

Les raisons s'opposant à cette demande de quotas sont nombreuses, mais n'oubliez pas, au final c'est le consommateur (et ses toutous) qui en subiront les conséquences !

Signez la pétition, et partagez-la autour de vous, pour continuer à avoir le choix des croquettes que vous donnez à vos animaux de compagnie.



Publiée (Mis à jour )