Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Gouvernement français: Libération sans poursuites des interpellé-e-s du 23 janvier à Calais

Gouvernement français: Libération sans poursuites des interpellé-e-s du 23 janvier à Calais

184 personnes ont signé. Allons jusqu'à   200
184 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par khadija l. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
khadija l.
a lancé une pétition à destination de
Gouvernement français
Suite
à la manifestation en soutien aux réfugiés et aux sans-papiers du
23/01 à Calais, plusieurs militants des droits des étrangers ont
été interpellés, placés en garde à vue puis soit relâchés
et placés sous contrôle judiciaire, soit détenus ou placés
en Centre de Rétention Administrative.
La
différence de traitement de nos camarades tient à leur nationalité.
Les réfugiés sans papiers sont détenus alors qu'ils avaient des
preuves d'hébergement et offraient autant de garanties que les
français placés sous contrôle judiciaire.
Trois personnes
de nationalité italienne ont été privées de liberté en CRA
alors qu'elles sont ressortissantes européennes. Elles étudient
et travaillent
en France depuis plusieurs années et le préfet s'est rendu compte de son erreur quand il les a libéré mercredi 27 janvier en fin de journée.
Nous
dénonçons un traitement xénophobe des interpellé-e-s du 23/01 et
demandons la levée immédiate des poursuites pour toutes et tous.
Nous dénonçons les politiques migratoires européennes qui tuent chaque années de plus en plus de réfugié-e-s qui cherchent simplement une vie meilleure et digne.
Publié le 27 Janvier 2016 (Mis à jour: 31 Janvier 2016)