Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Interdiction du clapage en mer en France

Interdiction du clapage en mer en France

118 personnes ont signé. Allons jusqu'à   1,000,000
118 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par faou f. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
faou f.
a lancé une pétition à destination de
E Joly, Députée Européen

Dans le code de l'environnement, il y a une abberation qui dit qu'il n'y a pas besoin de faire d'études d'impacts pour le rejet des déchets portuaires en mer, lors d'opérations de dragage.
Le clapage consiste à charger les déchets du dragage dans un bateau (appelé Marie-Salope) dont la cale s'ouvre par le fond afin de pouvoir larguer ceux-ci en mer. Solution la moins chère qui a été trouvée pour se débarrasser des déchets dans 9 cas sur 10.
La France à signé l'accord européen Natura 2000 en mer, s'engageant à établir des zones de protections pour les espèces animales et végétales.
La zone natura 2000 "Les roches de Penmarc'h", en Bretagne, dans le Finistère, est un laboratoire d'étude pour les scientifiques, études qui serviront à piloter les politiques de la mer dans toute la France. C'est une zone témoin qui aurait du rester vierge. Aujourd'hui des boues toxiques des travaux portuaires des ports de Loctudy et Lesconil sont larguées sur cette zone.
Ces boues sont très toxiques de par la concentration des résidus de médicaments, des résidus de peintures (TBT) et des métaux lourds qu'elles contiennent. 1kg/5,5m². 350 000 tonnes larguées estimées.
Ces travaux menacent la pêche artisanale, le tourisme et les baignades en mer, les restaurants de fruits de mer et tout un pan de l'économie locale qui en découle.
La mer n'est pas une poubelle. C'est une ressource de développement durable.
Demandons aujourd'hui à la France de tenir ses engagements pour lequels elle est signataire.
1 millions de signatures pour faire interdire par une loi le rejet des déchets en mer en France et en Europe.

Publié le 17 Juin 2013 (Mis à jour: 14 Avril 2015)