Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Elan de Solidarité Pour Koné Awa, Femme Victime de Violences conjugales Et Menacée de Mort

Elan de Solidarité Pour Koné Awa, Femme Victime de Violences conjugales Et Menacée de Mort

66 personnes ont signé. Allons jusqu'à   100
66 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Sylvia A. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Sylvia A.
a lancé une pétition à destination de
L'Etat de Côte d'Ivoire
C’est l’histoire de Madame Awa
Koné, ex-concubine de l'actuel Directeur Général Adjoint de la Douane Ivoirienne.
En effet, après 26 ans de vie commune avec son ex-concubin
durant lesquelles dame Awa a essuyé humiliations, coups et blessures de la part
de ce dernier jusqu’à perdre toute Dignité et estime de soi, cette Mère de
famille se retrouve aujourd’hui dépouillée et dépossédée de Tous ses biens.

Victime de menace de mort et de persécutions (Fonds de
commerce de cette dernière abusivement fermée à maintes reprises), Dame Awa
peine à joindre les deux bouts et ne demande qu’une seule chose : QUE SON
EX-CONCUBIN LA LAISSE VIVRE !

Malheureusement, Koné Awa n’est pas la seule femme victime de violences conjugales en Côte d’Ivoire. A ce propos, une récente enquête de l’Association Ivoirienne de Défense des Droits des Femmes (A.I.D.F) menée en 2017 dans les dix (10) communes d’Abidjan a révélé un taux de 70% de femmes victimes de violences conjugales dans les foyers. 
Dame Awa a eu le courage de briser le silence en exprimant les sévices corporels qu’elle a pu subir. Combien sont-elles celles qui sont encore confinées dans le silence et qui meurent chaque jour sous les coups d’un conjoint violent ?!
  • Alors, en raison du principe universel et fondamental selon lequel Tous les êtres humains ont droit à la vie et à l'épanouissement ;
  • En raison du fait que l'Etat de Côte d'Ivoire s'est engagé à protéger les femmes contre les violences spécifiques qu'elles subissent ou sont susceptibles de subir en raison de leur sexe à travers la ratification de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discriminations à l'égard des femmes ;
  • Compte tenu du fait que devant les violences conjugales, protéger la mère, c'est protéger les enfants ;
Nous réclamons de l'Etat Ivoirien, des mesures concrètes en vue de la protection effective des femmes victimes des violences conjugales en particulier celle de Dame Koné Awa persécutée et menacée de mort par son ex-concubin.

Donc si vous aussi, vous êtes contre les violences conjugales et pour le droit à la vie et à l'épanouissement de Koné Awa, signez cette pétition et partagez-la !








Publié le 9 Avril 2019