Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Soutenez les étudiants en médecine pour l'avenir de vos soins de santé

Soutenez les étudiants en médecine pour l'avenir de vos soins de santé

3,027 personnes ont signé. Allons jusqu'à   5,000
3,027 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Laura M. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Laura M.
a lancé une pétition à destination de
Le Mouvement Réformateur (MR)
Chers parents,
Chers professionnels de la santé,
Chers citoyens,

Nous nous trouvons aujourd’hui dans une situation surréaliste concernant nos soins de santé.

Depuis des années, nous dénonçons la pénurie de médecins : délais d'attente excessivement longs pour une consultation chez le spécialiste, raréfaction des médecins généralistes, surcharge du corps médical, médecine à deux vitesses avec suppléments d'honoraires pour un rendez-vous dans des délais raisonnables... dans le privé, etc. L'argument avancé par nos politiques et certains syndicats médicaux conservateurs est la peur d'une pléthore médicale, qui serait associée à une surconsommation des soins et des coûts en soins de santé. Une hypothèse qui n'a jamais été prouvée scientifiquement.

Parallèlement à cette pénurie programmée, les hôpitaux engagent 40% de médecins étrangers pour combler le manque chronique de médecins. Dans des forums en ligne espagnols, roumains, italiens, la Belgique est vue comme une terre promise pour un étudiant en quête d’une place de spécialisation : les commentaires y décrivent la facilité avec laquelle, après une simple interview avec un chef de service, ces candidats se sont vu attribuer leur INAMI et une place dans des disciplines qui ne réservent à nos candidats qu’une ou deux places par université. Si notre système a besoin des médecins étrangers pour abattre la quantité de travail gigantesque qu'il y a, il n'en reste pas moins inégalitaire pour nos étudiants en médecine locaux qui sont arrêtés, à l'heure actuelle, par un examen d'entrée abject et inhumain.

La situation que nous vivons dans ce pays est très simple :

1. Nous rencontrons une pénurie de médecins généralistes et spécialistes. Celle-ci nourrit progressivement une médecine à deux vitesses où les gens aisés financièrement pourront plus facilement accéder à des soins de santé de qualité dans des délais raisonnables.

2. Nous devons dès lors importer des centaines de médecins étrangers par an pour faire fonctionner nos hôpitaux.

3. Des centaines d’étudiants aspirant à la carrière de médecin, ne demandant qu'à aider des gens et sauver des vies, se font recaler par un examen d'entrée connu sur le plan scientifique (et vérifié en pratique) pour ne pas sélectionner les meilleurs futurs médecins. De plus, l'avenir s'annonce sans commune mesure : selon de récentes études, la pénurie va s'accélérer violemment en Belgique francophone au cours des 10 prochaines années, où seulement 4 médecins sur 10 partant à la pension seront remplacés.

4. En parallèle, le gouvernement a réduit le remboursement de nombreux médicaments importants (antibiotiques, anti-acides, spray nasaux), ce qui met le citoyen de condition modeste davantage dans une situation de plus en plus précaire.

Par cette pétition, nous, étudiants, jeunes médecins en formation, médecins, citoyens, nous nous adressons au seul parti francophone impliqué dans le gouvernement fédéral, le Mouvement Réformateur, et à son ex-président devenu premier Ministre, Monsieur Michel.

Nous demandons via cette pétition :
1. Que le MR prenne enfin ses responsabilités quant à la mauvaise gestion du dossier INAMI et assure une augmentation drastique du nombre de futurs médecins que nous formerons dans les prochaines décennies.
2. Que les étudiants en médecine, qu’ils soient allégés, reçus-collés, étudiants en première ou dernière année, soient enfin délivrés de cette prise d’otage qui dure depuis plus que 5 ans, puissent accéder aux études et bénéficier d'un INAMI.
3. Que le système de soins de santé soit réévalué suivant les besoins de la population.
4. Que les coupes budgétaires touchant directement les citoyens soient suspendues ; que nos politiques oeuvrent pour un accès à des soins de qualité, dans des délais raisonnables et ce, pour chaque citoyen belge quel que soit son milieu socio-économique.


Pour le Comité Inter Universitaire des étudiants en Médecine et dentisterie,

Quentin Lamelyn et Giovanni Briganti, Co-Présidents


Publié le 21 Septembre 2017 (Mis à jour: 8 Novembre 2017)