Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Pour l'interdiction des ustensiles en styrofoam en Haïti \ Petition against foam utensils in Haïti

Pour l'interdiction des ustensiles en styrofoam en Haïti \ Petition against foam utensils in Haïti

4,247 personnes ont signé. Allons jusqu'à 5,000
4,247 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
Pour vous désinscrire ou modifier vos données à tout instant, écrivez à unsubscribe@avaaz.org, ou utilisez le lien disponible dans chaque e-mail. Avaaz protégera vos informations personnelles et ne partage jamais les données avec des tiers.
Cette pétition a été lancée par Collectif A. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Collectif A.
a lancé une pétition à destination de
Le gouvernement haïtien
Chères citoyennes, chers citoyens,

Nous, signataires de la présente pétition demandons au gouvernement haïtien de faire appliquer l’arrêté ministériel du 10 juillet 2013 qui interdit de produire, d’importer, de commercialiser et d’utiliser, sous quelque forme que ce soit, des sacs en polyéthylène et objets en polystyrène expansés (PSE ou PS ou styrofoam) à usage alimentaire unique, tels que plateaux, barquettes, bouteilles, sachets, gobelets et assiettes.

Il est hygiénique, il est pratique, il est léger, il est très bon marché. Petite assiette à dessert, grand format, assiette à soupe, bol, grand gobelet, petit gobelet à café, boîte à lunch; il est incontournable.

En Haïti, on le trouve partout, dans les agences de coopération, dans les ONG, dans les ministères, dans les restaurants, dans les commerces de rue, dans la rue, dans les arbres, dans les ravines, dans les canaux d’irrigation, dans les palétuviers, dans la mer, dans les poissons.

Il est un cancer. Il est une bombe à retardement. Il bouche les égouts. Il pollue. Il ne se décompose pas, il ne se recycle pas, il se disloque en infimes particules polluantes. Sa fumée, quand on le brûle, est toxique.

On l’appelle bwat manje, anbwate, fòm, foam ou styrofoam.

Il embarrasse (plus ou moins et moins que plus) les décideurs politiques et les organisations bien pensantes car tous l’utilisent. Et, tous sont hors la loi, depuis l’arrêté ministériel du 10 juillet 2013 « interdisant la production, l’importation, la commercialisation et l’utilisation, sous quelque format que ce soit, des sacs en polyéthylène et des intrants et objets en polystyrène expansé (PSE ou PS cristal ou styrofoam) à usage alimentaire unique, tels que plateaux, barquettes, bouteilles, sachets, gobelets et assiettes ».

Un arrêté de plus qui n’arrête rien…

Pour partager sur les réseaux sociaux, merci d'utiliser &numNonaustyrofoamenhaiti

Crédit photo&colon Bobby Kim

‐‐‐

Dear citizens, supporters of the petition, please urge the Haitian government to apply the Ministerial decision of July 10, 2013, which bans the production, the importation, the commercialization and the utilization, in any form of polythene bags and other objects in polythene expanded (PSE or PS or Styrofoam) for single use, such as trays, bottles, bags, cups and plates.

It’s hygienic, practical, light, and very cheap. Small dessert plates, large containers, soup bowls, plates, large cups, lunch boxes; it is unavoidable. In Haïti, it can be found everywhere, in cooperation agencies, in NGOs, in Ministries, in restaurants, on the street, in the trees, in the ravines, in irrigation canals, in mangroves, in the sea and in the fish.

It’s a cancer. It’s a time bomb. It clogs the sewers. It pollutes. It does not decompose; it can’t be recycled. It breaks apart in tiny polluting particles. The smoke is highly toxic when burned. We call it bwat manje, anbwate, fòm, foam or Styrofoam.

It embarrasses (more or less and less than more) policy decision&dashmakers and well&dashmeaning organizations. And, all are outlawed since the Ministerial order of July 10, 2013 «banning the production, the importation, the commercialization and the utilization, in any form of polythene bags and other objects in polythene expanded (PSE or PS or Styrofoam) for single use, such as trays, bottles, bags, cups and plates. »

Another decree that stops nothing…

&dash&dash&dash

Pou endèdi sèvi ak bwat an fom/bwat manje nan AYITI.

Nou sitwayen ki siyen petisyon sa a, nou mande Gouvènman Ayisyen fè aplike "Arete Ministeryèl 10 jiyè 2013 la ki entèdi pwodiksyon, enpòtasyon, komès ak sèvi sou nenpòt ki fòm, sak plastik an polyetilèn ak tout lòt bagay an polistirèn ekspanse ( PSE ouben PS ouben estiwofom) pou sèvis manje, tankou plato, veso lejè, boutèy, sache, gode, asyèt.

Gade byen, li pwòp, li pratik, li lejè, li bon mache. Ti asyèt gwo asyèt, gwo bòl ti bòl, gwo gode ti gode, bwat manje/anbwate; li la tout kote.
Nan Ayiti li la toupatou. Nan ajans koperasyon yo, nan "ONG", nan gran restoran yo , nan ti restoran lari yo, anbadra, nan pwebwa , nan ravin yo, nan kannal irigasyon, nan mang bò lanmè yo, nan lanmè, nan pwason.

Se yon kansè , se yon bonm kap kouve. Li bouche egou yo. Li se sous polisyon. Li pa dekonpoze , yo paka resiklle li. Menm si li ta kraze tounen poud, ti grenn piti sa yo polye. Lè yo boule l, lafimen l se pwazon.
Yo rele li bwat manje, anbwate, bwat fom.

Li jennen ( plizoumwen , mwens pase plis) reskonsab politik yo, ak kèk lòt oganizasyon , paske yo tout sèvi avèk li. Yo tout, yo vyole lalwa, depi Arete Ministeryèl 10 jiyè 2013 la ki entèdi pwodiksyon, enpòtasyon, komès ak sèvi sou nenpòt ki fòm, sak plastik an polyetilèn ak tout lòt bagay an polistirèn ekspanse ( PSE ouben PS ouben estiwofom) pou sèvis manje, tankou plato, veso lejè, boutèy, sache, gode, asyèt.

Yon Arete anplis ki pa sispann anyen.

Pou patage sous tout rezo sosyal mesi deske w itilizel' &numnonabwatmanjenanayiti

Kredi foto&colon Bobby Kim

Publiée (Mis à jour )