Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Contre le dumping social : préférence nationale !

Contre le dumping social : préférence nationale !

401 personnes ont signé. Allons jusqu'à   500
401 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Bastion S. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Bastion S.
a lancé une pétition à destination de
Le groupe Kingfisher, les députés et sénateurs.
[CONTRE LE DUMPING SOCIAL : PRÉFÉRENCE NATIONALE !]

Le groupe Kingfisher, propriétaire de Castorama et Brico-dépôt, a annoncé la suppression de 409 emplois au sein de ses deux enseignes et la délocalisation en Pologne de la partie comptable de son activité.

Cette mesure, présentée comme une nécessité économique dans un contexte de concurrence toujours plus exacerbée, est la conséquence directe d’un capitalisme sauvage, soumis à la logique vorace du marché. Comble du cynisme, le groupe demande aux comptables français de former leurs remplaçants polonais. Une mise en concurrence insupportable des peuples européens, victimes collatérales des mesures d’austérité imposées par l’Union Européenne.

Le Bastion Social s’indigne face au diktat des banques et des actionnaires. Nous en appelons au devoir de l’état de protéger ses citoyens ainsi que d’être le garant de la justice sociale. Ainsi, nous invitons les Français à signer notre pétition, qui sera adressée aux députés et sénateurs de la Nation ainsi qu’au Boycott de ces deux enseignes jusqu’à l’annonce de leur part de l’abandon de ces mesures antisociales.

Aujourd’hui comme demain, le Bastion Social est le syndicat du peuple Français !

Steven Bissuel, président du Bastion Social
Publié le 7 Mars 2018 (Mis à jour: 14 Mars 2018)