Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Médias sociaux, Fermez les comptes des sympathisants du djihad / Social Networks, close jihadist sympathizers accounts

Médias sociaux, Fermez les comptes des sympathisants du djihad / Social Networks, close jihadist sympathizers accounts

1,595 personnes ont signé. Allons jusqu'à 2,000
1,595 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
Pour vous désinscrire ou modifier vos données à tout instant, écrivez à unsubscribe@avaaz.org, ou utilisez le lien disponible dans chaque e-mail. Avaaz protégera vos informations personnelles et ne partage jamais les données avec des tiers.
Cette pétition a été lancée par Audrey B. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Audrey B.
a lancé une pétition à destination de
Les médias sociaux
English follows

Le djihad se passe aussi sur les médias sociaux, utilisés pour faire de la propagande et recruter des soldats. Faire l'apologie du djihad — des égorgements, des viols et des meurtres de « mécréants », ce n'est pas de la liberté d'expression, c'est une propagande haineuse. Participons à combattre les barbares, à la hauteur de nos moyens, en demandant aux Facebook, Twitter et YouTube de ce monde de fermer tous ces comptes, et de mettre en place des dispositifs d’alerte pour les traquer 24/24 afin de les empêcher d'agir sur-le-champ.
//
The jihadists use and abuse social networks as propaganda to recruit soldiers and sympathizers.
To spread the jihad word of violence, rape, torture and beheadings is not and should not reside under the umbrella of free expression but should be branded as promotion of hate and violence.
We must, to the best of our abilities, fight the barbaric acts and people by urging Facebook, Twitter and Youtube, without forgetting all social networks, to close accounts of users that promote the violence what we are fighting so hard to stop and to put into place a tracking mechanism to reduce their capability of response.
Publiée (Mis à jour )