Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
MOURIR À MADRID …UNE SECONDE FOIS !
¡MORIR EN MADRID… UNA SECUNDA VEZ !

MOURIR À MADRID …UNE SECONDE FOIS ! ¡MORIR EN MADRID… UNA SECUNDA VEZ !

539 personnes ont signé. Allons jusqu'à 750
539 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
Pour vous désinscrire ou modifier vos données à tout instant, écrivez à unsubscribe@avaaz.org, ou utilisez le lien disponible dans chaque e-mail. Avaaz protégera vos informations personnelles et ne partage jamais les données avec des tiers.
Cette pétition a été lancée par Véronique S. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Véronique S.
a lancé une pétition à destination de
Maire de Madrid
PETITION :  MOURIR À MADRID …UNE SECONDE FOIS !  
L’Association 24 Aout 1944 à Jose Luis Martinez Almeida, maire de Madrid. Notre association s’émeut et proteste contre le fait que l’équipe municipale dirigée actuellement par Jose Luis Martinez Almeida ait pu voter et procéder au démantèlement du monument élevé dans le cimetière de l’est, en hommage aux 2937 victimes de la répression franquiste, fusillés à Madrid, dans les années 1939 à 1944.
Notre association, constituée à Paris en 2013, a pour but de faire connaître la mémoire des Espagnol(e)s antifranquistes qui se réfugièrent en France en 1939 ; et en particulier la mémoire de ceux, et ils furent nombreux, qui s’engagèrent dans la résistance contre le fascisme soit en s’incorporant dans les rangs de la résistance en France soit dans les Forces Françaises Libres qui combattaient aux côtés des armées alliées contre Hitler et Mussolini.
Ainsi la « Nueve », de la 2° DB commandée par le général Leclerc, entra la première dans Paris le 24 Aout 1944. Dans ses rangs, que des républicains espagnols.
La Mairie de Paris dès 2004, engagea la reconnaissance de ces combattants.
En 2014 pour les 70 ans de la libération de Paris, une cérémonie à notre initiative rassembla plus de 2000 personnes. Elles purent admirer le « halftrack » Guadalajara de la Nueve, gardé par l’armée française dans une de ses garnisons, et qui pour la première fois était exposé tout près de l’Hôtel de Ville de Paris.
En 2015, à notre grand étonnement le roi Felipe VI et la reine ainsi que Mme Hidalgo, Maire de Paris inauguraient le jardin de la Nueve, attenant à l’hôtel de ville de Paris.
En 2017, le 20 avril, la Mairie de Madrid dirigée par Madame Manuela Carmena, décida aussi d’honorer ces républicains engagés dans la lutte pour la libération de l’Europe du joug fasciste, nazi et franquiste, en inaugurant à son tour un jardin de la « Nueve ».
Pour toutes ces raisons, liées à la mémoire de celles et ceux qui ne cessèrent jamais de se battre pour la liberté, en Europe comme en Espagne et plus particulièrement à Madrid, au prix le plus souvent de leur vie, nous sommes particulièrement ulcérés par cet acte de destruction de la mémoire historique de votre ville et par conséquent de votre pays auquel votre municipalité vient bassement de se livrer. À savoir, la destruction du mémorial dédié aux fusillés du cimetière de l’Almudena, à l’Est de Madrid.Regarder en face l’histoire et ses vérités c’est faire en sorte d’éviter que de telles monstruosités ne se reproduisent.
En tant qu’association mémorielle et au nom de tous les descendants de ces hommes et ces femmes qui ont donné leur vie ou qui ont dû fuir leur pays pour la liberté contre le fascisme, nous protestons et exigeons que vous rétablissiez ces plaques qui comportent les listes des noms des fusillés, et que vous garantissiez le maintien de ce mémorial intact dans l’avenir. 
Nous rejoignons dans ce combat, les associations mémorielles de Madrid et de la péninsule qui se battent pour la mémoire des républicains espagnols morts pour la liberté. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir, pour informer le plus grand nombre de personnes et de responsables européens de cette situation et pour qu’un large mouvement de soutien au maintien du mémorial se fasse jour. 

D’ores et déjà nous engageons chaque personne et chaque association mémorielle, choquée par un tel saccage, à signer ce texte. En l’attente de votre réponse et prise en compte de notre requête, Recevez Monsieur Le maire, nos salutation associatives.    Association 24-août-1944  
Nous convions toutes celles et ceux, choqués par cet acte, à signer cette pétition pour obtenir réparation et reconstitution du monument aux 2937 fusillés du franquisme à Madrid.  À diffuser largement à tous vos contacts.

MORIR EN MADRID… UNA SECUNDA VEZ !
  
La Asociación 24 de agosto de 1944 a José Luis Martínez Almeida, Alcalde de Madrid. Nuestra asociación se conmueve y protesta por el hecho de que el equipo municipal que actualmente dirige José Luis Martínez Almeida haya podido votar y desmantelar el monumento erigido en el cementerio oriental, en homenaje a las 2.937 víctimas de la represión franquista que fueron fusiladas en Madrid entre los años 1939 y 1944.
Nuestra asociación, fundada en París en 2013, tiene como objetivo dar a conocer la memoria de los antifranquistas españoles que se refugiaron en Francia en 1939 y, en particular, la memoria de aquellos, y de muchos, que participaron en la resistencia contra el fascismo, ya sea uniéndose a las filas de la resistencia en Francia o en las Fuerzas Francesas Libres que lucharon junto a los ejércitos aliados contra Hitler y Mussolini.
Así, la "Nueve", del 2º DB comandada por el general Leclerc, entró en París por primera vez el 24 de agosto de 1944. En sus filas, sólo republicanos españoles.
El Ayuntamiento de París, en 2004, comenzó a reconocer a estos combatientes.
En 2014, con motivo del 70º aniversario de la liberación de París, una ceremonia por iniciativa nuestra reunió a más de 2.000 personas. Pudieron admirar el "halftrack" nombrado Guadalajara de la Nueve, custodiado por el ejército francés en una de sus guarniciones, y que por primera vez se exhibió muy cerca del Hôtel de Ville de París.
En 2015, para nuestra gran sorpresa, el Rey Felipe VI y la Reina, así como la Sra. Hidalgo, Alcaldesa de París, inauguraron el Jardín de las Nueve, adyacente al Ayuntamiento de París.
En 2017, el 20 de abril, el Ayuntamiento de Madrid, encabezado por la Sra. Manuela Carmena, decidió también honrar a los republicanos comprometidos en la lucha por la liberación de Europa del yugo fascista, nazi y franquista, inaugurando a su vez un jardín de la"Nueve".
Por todas estas razones, ligadas a la memoria de quienes nunca dejaron de luchar por la libertad, en Europa y en España y más concretamente en Madrid, a costa de la mayor parte de sus vidas, estamos particularmente ulcerados por este acto de destrucción de la memoria histórica de su ciudad y, en consecuencia, de su país en el que su municipio acaba de comprometerse de manera tan vil. A saber, la destrucción del monumento dedicado a los afusilados en el cementerio de la Almudena, al este de Madrid.
Mirar a la historia y sus verdades a la cara es para asegurar que tales monstruosidades no vuelvan a ocurrir.
Como asociación conmemorativa y en nombre de todos los descendientes de aquellos hombres y mujeres que dieron su vida o tuvieron que huir de su país por la libertad contra el fascismo, protestamos y exigimos que restauren estas placas que contienen las listas de los nombres de los que recibieron los disparos, y que se aseguren de que este monumento permanezca intacto en el futuro. 

En esta lucha, nos unimos a las asociaciones de memoria de Madrid y de la península que luchan por la memoria de los republicanos españoles que murieron por la libertad. Haremos todo lo que esté en nuestras manos para informar al mayor número posible de personas y funcionarios europeos sobre esta situación y para garantizar que surja un amplio movimiento a favor del mantenimiento del monumento. Ya comprometemos a cada persona, conmocionada por el saqueo, a firmar este texto.

A la espera de su respuesta y teniendo en cuenta nuestra petición, le rogamos que reciba al Sr. Alcalde, nuestro saludo de las asociaciones.   

Association 24-août-1944 Invitamos a todos los que están conmocionados por este acto a firmar esta petición para obtener la reparación y reconstrucción del monumento a los 2937 muertos a tiros durante el régimen franquista en Madrid. 

Para difundir lo mas posible a todos sus contactos.    
l'association 24 août 1944




Publiée (Mis à jour )