Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Mairie de Toulouse: Lever l'interdiction d'accueillir du public à la Porte de la Fontaine

Mairie de Toulouse: Lever l'interdiction d'accueillir du public à la Porte de la Fontaine

1,382 personnes ont signé. Allons jusqu'à 2,000
1,382 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
Pour vous désinscrire ou modifier vos données à tout instant, écrivez à unsubscribe@avaaz.org, ou utilisez le lien disponible dans chaque e-mail. Avaaz protégera vos informations personnelles et ne partage jamais les données avec des tiers.
Cette pétition a été lancée par Etienne J. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Etienne J.
a lancé une pétition à destination de
Mairie de Toulouse
La Porte de la Fontaine aujourd'hui fermée est un manque d’âme dans le quartier.
Bizarrement cette cave agit un peu comme un phare. On pensait qu'on nous avait fermé notre cave et finalement on a tous la sensation qu'on nous a éteint un phare.

La Porte de la fontaine est fermée. Un lieu sans histoires, ouvert sept jours sur sept depuis quatre ans. Simplement. Simplement ouvert. Gratuitement ouvert. L’intellectuel, le poète, le fonctionnaire ou le mendiant rentrent. Ils descendent par un escalier aussi large que possible. Sur la scène un trio de jazz anglais ou un conteur africain, ou un collégien de 15 ans qui rêve de devenir magicien et qui ce soir-là, devant sa famille, ses amis et quelques inconnus qui passent s’offre sa première scène. Le lundi, c’est l’atelier théâtre.

La Porte de la Fontaine est fermée parce que toutes les normes de sécurité ne sont pas convenablement remplies. Aucun citoyen responsable et sensé ne peut récuser le bien-fondé de l’exigence de la commission de sécurité qui conduit aujourd’hui à cette fermeture. Mais l’on se doit d’ajouter qu’il n’est pas difficile de mesurer l'insécurité normative d'un escalier un peu trop large ou un peu trop étroit. En termes de sécurité, pourrait-on aussi essayer de prendre la mesure de ce qu'amène un lieu qui par son existence même participe à ce que le quartier vive en « paix ».
En effet, la Porte de la Fontaine a largement contribué à changer le paysage du quartier. Aujourd’hui, on traverse la place Belfort pour aller voir une exposition de photo, une pièce de théâtre ou un concert. Le lundi, les élèves de l’atelier théâtre traversent la place. Si certains vivent rue Heliot ou rue Cafarelli, d’autres viennent de Patte d’oie, du Busca ou de Colomiers !
Ce lieu draine dans le quartier des gens qui, il y a quelques années, auraient fait un détour plutôt que de traverser cette place.

Au fil des ans cette cave n'a cessé d'évoluer, de se rapprocher toujours mieux, et avec des moyens toujours renouvelés, des conditions de bon sens pour développer la sécurité et le confort du lieu.
Il faut mettre en lumière, et chacun peut en témoigner, les efforts constants au cours des années pour améliorer l'accueil et la sécurité de ce lieu qui, rappelons-le, ne tire aucun bénéfice des spectacles ou des répétitions qu'il accueille.

Dans ces temps troubles où les tensions et dérives idéologiques viennent ou reviennent au-devant de la scène, en même temps que les politiques théorisent et cherchent des solutions pour rendre possible le « vivre ensemble », ce lieu est un modèle de tolérance, de culture, d'expression, de solidarité et d'humanité. En quatre années d’existence, dans un quartier qui n'a pas toujours eu une réputation exemplaire, combien de bagarres, combien d'interventions de police, combien d'attitudes agressives, combien de dérapages, combien de tapages nocturnes sont à déplorer à la Porte de la Fontaine?
Un lieu utile, nécessaire où l'on se sent précisément dans une extrême sécurité.
Quand des solutions fonctionnent, il faut les garder. Il faut savoir reconnaitre leur efficacité et les aider à exister.

Associé et impliqué dès la création de l'association de quartier "l'Etoile de Belfort", ce lieu a été mis à disposition de l'association pour y accueillir (entre autres) toutes les semaines un atelier théâtre et un atelier d'écriture dont les vocations communes étaient de proposer une activité culturelle accessible à tous au cœur de notre quartier.
C'est la cinquième année que, gracieusement, la troupe de théâtre ‘les Zoubadours’ s'y installe tous les lundis. Le travail de cet atelier a d’ailleurs été reconnu puisque la troupe a été sélectionnée dans plusieurs festivals, notamment celui organisé par la municipalité de Toulouse, Théâtre d’hivers.

A ce jour, l'atelier théâtre n'a plus de lieu de travail et de répétition.

Il ne faut pas fermer la Porte de la Fontaine. Il faut au contraire lui donner les moyens de fonctionner pour qu’elle retrouve vite sa place indispensable et nécessaire à la vie, à la culture et à la cohésion du quartier.

Publiée (Mis à jour )