Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Victoire
Cette pétition est close
Dernière décision des Autorités françaises

Dernière décision des Autorités françaises

Victoire
Cette pétition est close
929 personnes ont signé. Allons jusqu'à   2,000
929 soutiens

DH
a lancé une pétition à destination de
Madame le Ministre des Affaires Sociales et de la Santé - Monsieur le Ministre de l'Intérieur - PARIS
La famille a obtenu une autorisation de séjours de six mois et, pour le papa de l'enfant, une autorisation de travail.
1000 signatures ont été enregistrées. Elles seront envoyées dès demain aux Ministres concernés. Il leur sera également demandé plus de vigilance dans le traitement des dossiers, afin d'éviter de nouvelles situations comme celle-ci, et plus d'humanité dans la politique d'immigration de la France.
Merci à toutes et à tous pour cette mobilisation!
Bien cordialement.
Didier H.

Agée de 2 ans, cette enfant a besoin de soins et d'un domicile stable pour bénéficier des meilleures prestations médicales possibles. Dans le cas contraire le pronostic médical s'avèrera des plus sombres.
Actuellement elle et sa famille passent de foyers en squats de migrants pour se loger.
Famille arrivée en France il y a un an, pour soigner l'enfant. Tous risquent d'être expulsés dans les 45 jours à venir. On ne sait pas quand. Demain? Dans 8 jours? L'arrêté d'expulsion a été signifié aux parents, d'après une télévision locale. En attendant l'expulsion, ils sont assignés à résidence.
Voici le texte du corps médical qui a réagi à cette décision:
"Une enfant géorgienne, âgée de 2 ans, prise en charge au CHU de Rennes (Bretagne - France) pour une leucémie aigüe lymphoblastique risque d’être renvoyée en Pologne en raison de l’application du règlement Dublin 2 qui prévoit le renvoi vers le pays d’entrée dans l’UE du demandeur d’asile pour l’instruction de cette demande.
Or au regard de la pathologie de cette enfant et de l’état d’avancement du traitement, l’interruption voir l’arrêt de sa prise en charge médicale engagerait son pronostic vital. Il est donc indispensable que cette petite fille puisse continuer à être suivie par le service d’onco-pédiatrie du CHU de Rennes
· habitué à prendre en charge ce type de pathologie avec les mesures d’hygiène indispensables inhérentes à son état d’immunodépression.
· qui a su créer le climat de confiance indispensable à cette prise en charge.
Les professionnels de Santé, signataires, s’insurgent contre des procédures administratives qui vont à l’encontre des besoins de soins de cette enfant et pourraient mettre en péril la vie de celle ci."
Au 18 novembre 2013, la famille aurait obtenu un droit d'asile de 3 mois, renouvelable sous condition.
Publié le 12 Novembre 2013 (Mis à jour: 14 Avril 2015)