Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Monsieur le Recteur de l'UCL, maintenez l'exclusion de Stéphane Mercier, professeur homophobe et anti-IVG

Monsieur le Recteur de l'UCL, maintenez l'exclusion de Stéphane Mercier, professeur homophobe et anti-IVG

930 personnes ont signé. Allons jusqu'à   1,000
930 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Coline L. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Coline L.
a lancé une pétition à destination de
Vincent Blondel, recteur de l'UCL
Les faits :
Stéphane Mercier, professeur à l'UCL (Université Catholique de Louvain‐la‐Neuve), a fait beaucoup parler de lui ces derniers jours, depuis qu'a été rendu public un extrait de sa note de philosophie à destination des étudiant.e.s en 1ère BAC dans lequel l'avortement est qualifié de "meurtre", "plus grave que le viol". Il a par la suite été dénoncé par un collectif de 11 élèves rapportant que dans son cours du 16 mars, le professeur a tenu un plaidoyer homophobe, comparant notamment l'homosexualité à l'inceste. Enfin, Stéphane Mercier a pris la parole dans le cadre de la "Marche pour la vie" de dimanche, estimant qu'il est "de [sa] tâche en tant que philosophe de méditer librement sur le sens et la dignité de la vie" et qu' "une université catholique devrait selon [lui] également défendre la dignité de la vie", provoquant ainsi l'UCL qui a entamé une procédure disciplinaire à son égard et suspendu son cours suite à la polémique.

Notre position :
Nous nous inquiétons de la montée de mouvements réactionnaires et de leur structuration et constatons avec effroi que ces discours sont parvenus à infiltrer un cours à l'université. Nous nous devions donc de réagir promptement, de renforcer nos remparts contre ces atteintes à nos acquis fondamentaux : c'est pourquoi Arc-en-Ciel Wallonie, les CHEFF et leur pôle néo-louvaniste le CHELLN, ont initié cette pétition.

Nous tou.te.s, signataires de cette pétition, réprouvons fermement ce type de discours réactionnaire et homophobe, militant, proféré dans un auditoire universitaire à destination d'étudiant.e.s de 1ère BAC venu.e.s se former à la philosophie. L'école se conçoit comme un lieu d'émancipation ; l'expression des conservatismes n'y a pas sa place. C'est pourquoi nous soutenons la position actuelle de l'UCL qui a retiré sa confiance à Stéphane Mercier en suspendant son cours et en entamant une procédure disciplinaire à son égard. Nous voulons un enseignement supérieur libre, imprégné d'esprit critique, loin des dogmes, pour le respect d'autrui et espérons que l'UCL maintiendra sa décision au terme de la procédure.

La présente pétition sera envoyée à Monsieur Vincent Blondel, recteur de l'UCL, ce vendredi 31 mars. Nous invitons les particuliers et toutes les associations de jeunes, d'étudiant.e.s, de femmes, LGBTQI (Lesbiennes, Gays, Bi, Trans, Queers, Intersexué.e.s), actives en matière d'EVRAS (Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle), à signer cette pétition afin d'encourager l'université dans la voie qu'elle a empruntée et qui consiste à mettre Stéphane Mercier à l'écart de son enseignement.
Publié le 29 Mars 2017 (Mis à jour: 16 Avril 2017)