Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Défendre la liberté d'enseigner de tous les professeurs

Défendre la liberté d'enseigner de tous les professeurs

121 personnes ont signé. Allons jusqu'à 200
121 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
Pour vous désinscrire ou modifier vos données à tout instant, écrivez à unsubscribe@avaaz.org, ou utilisez le lien disponible dans chaque e-mail. Avaaz protégera vos informations personnelles et ne partage jamais les données avec des tiers.
Cette pétition a été lancée par Marly-la-Ville M. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Marly-la-Ville M.
a lancé une pétition à destination de
Elus, parents d’élèves et citoyens de Marly-la-Ville
Merci d’apporter votre soutien à cette motion et d’affirmer votre résistance à l’ignorance.

Le 16 octobre 2020, Samuel PATY, professeur d’histoire-géographie au collège du Bois-d ’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, était assassiné pour avoir fait son métier.
Il est mort pour avoir essayé de penser avec ses élèves.
Il leur expliquait ce que signifie être libre en France.
Cela s’appelle l’éducation civique.
Cet attentat est aussi un attentat contre l’École, contre l’idée même d’éducation.

Alors, si nous continuons à laisser faire, que feront les enseignants demain ?
Devront-ils arrêter d’expliquer ? Devront-ils se censurer, et donc se taire ? L’École devra-t-elle s’arrêter ?

Il est hors de question que l'école de la République ne dispense plus une Éducation Nationale qui garantisse à tous ses enfants de devenir des citoyens libres, égaux, et fraternels.

Nous, élus, parents d’élèves et citoyens de Marly-la-Ville ne pouvons accepter de voir cet obscurantisme éteindre la lumière qu’amène la connaissance.

Par cette motion, nous disons : Nous sommes tous des enseignants et qu’avec ceux dont c’est la mission, nous continuerons à expliquer, à penser, à parler avec les autres. Cela s’appelle vivre et être libres.

Pour cela, chaque professeur devra avoir le soutien sans faille de son institution, comme il aura le soutien de chaque citoyen dans l’accomplissement de sa mission.

Plus jamais un professeur ne doit avoir peur d’aborder un sujet pour que plus jamais un jeune français ne soit jeté dans les bras des intégristes de tout bord.
Publiée (Mis à jour )