Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Victoire
Cette pétition est close
Victoire, les indépendants paramédicaux recevront une prime COVID-19

Victoire, les indépendants paramédicaux recevront une prime COVID-19

Victoire
Cette pétition est close
12,328 personnes ont signé. Allons jusqu'à   20,000
12,328 soutiens

Jean S.
a lancé une pétition à destination de
le Ministre régional ou fédéral compétent
Ce mardi 22 avril, Willy Borsus, ministre wallon de l'Economie, a annoncé l'élargissement de la prime COVID-19 de la Région Wallonne.

Fort des 12 000 signatures, la pétition a attisé la curiosité des médias (RTL-TVI, RTBF, Le Soir, L'Avenir, La DH, Le Vif,...). Sur ce fait, nous pouvions contacter les différents ministres (bruxellois, wallons et fédéraux), qui ont pris la peine de nous répondre.
Peu de temps après, la région bruxelloise octroyait une prime de 3000€ pour les indépendants impactés par la crise sanitaire.

Mais toujours rien du côté wallon...

Jusqu'à ce jour, où nous venons de recevoir la -très bonne- nouvelle que les professions paramédicales seront indemnisés à hauteur de 2500€ si ils accusent une perte de 60% de leur activité suite au confinement.

Pour les indépendants wallon, la marche à suivre sera communiqué prochainement par le gouvernement de la Wallonie.
Pour les bruxellois, cela se passe par ici: http://werk-economie-emploi.brussels/fr/prime-covid-19


Nous vous remercions d'avoir appuyé cette pétition qui a permis au monde politique de réparer une injustice sur le plan économique (plus d'1/3 des indépendants wallons ne faisaient pas partie du premier volet d'indemnité).

Thomas & Jean

Nederlandse versie hieronder

Madame, Monsieur la/le Ministre compétent.e

Suite à la mise en ligne du formulaire pour introduire une demande d’indemnisation destinée aux entreprises et indépendants wallons, nous avons pu constater que les professions paramédicales libérales (Dentiste, Ergothérapeute, Kinésithérapeute, Logopède, Neuro-psychologue, Psychologue,…) avaient été oubliées.

Cette indemnité s’élève à 2500€ ou 5000€ et n’est destinée qu’aux professions mises à l’arrêt et précisément citées (HoReCa, coiffeurs,…).

Les professions paramédicales, que nous représentons ou dont nous utilisions les services pour notre santé, sont dans l’incapacité :

  1. de maintenir les distances physiques (proximité physique avec le patient, contacts manuels réguliers avec des patients partiellement dévêtus, échange d’objets entre patients et soignants, risque élevé de contamination par micro-gouttelettes,…)

  2. de se fournir en matériel de protection pour préserver les patients ainsi qu’eux-mêmes. Citons les 2.2 millions de masques reçus aux alentours du 23 mars 2020, dont une partie a été distribuée (90 000 à Liège) uniquement aux infirmières à domicile. Aucun n’a été livré aux autres professions paramédicales…

C’est au vu de ces circonstances que les différents organismes représentatifs de défense professionnelle (AXXON, CSD, SMS, Commission des psychologues, UPLF,…) ont déconseillé aux thérapeutes de traiter les patients sauf si les soins étaient urgents (exercices respiratoires nécessaires, rééducation en post-opératoire immédiat, maladie neuro-dégénérative, ou toutes autres pathologies qui se détérioreraient en l’absence de soins prodigués) et ont recommandé de pratiquer des téléconsultations (pas toujours possible ni en adéquation avec la réalité de travail). Pratiquement la totalité des soignants indépendants se retrouvent donc complètement à l’arrêt ou ne consultent que très peu de patients (uniquement les urgences). Cette démarche s’inscrit dans le respect des consignes fédérales de distanciation sociale et dans le respect de la population belge face à la propagation du Covid-19.

Cette situation est intenable au niveau financier. Si le «droit passerelle», dont l’obtention a été facilitée par Monsieur le Ministre Denis Ducarme, est appréciable, force est de constater que ces 1200€ brut permettent à peine de couvrir une partie des frais professionnels (loyer, prêt matériel, prêt hypothécaire, cotisations sociales, impôts anticipés,…).

Nous estimons qu'une prime octroyée par la Région Wallonne ou le Gouvernement Fédéral est nécessaire pour ces professions contraintes, comme tant d’autres, à un arrêt total ou quasi-total de leurs activités (la seule poursuite de quelques rares activités étant ramenée aux seules urgences indispensables). C'est dans cette optique que nous nous unissons pour vous écrire ce jour : obtenir une prime régionale ou fédérale. 

Les cotisations sociales et les impôts payés chaque année devraient les prémunir de telles mésaventures.

Des indépendants inquiets pour la population et leur santé financière.

Des patients

Des proches


NEDERLANDSE VERSIE
Geachte Mevrouw/Meneer de bevoegde Minister,

Na de online publicatie van het formulier voor het indienen van een schadeclaim voor Waalse bedrijven en zelfstandigen, hebben we gemerkt dat de vrije paramedische beroepen (tandarts, arbeidstherapeut, kinesitherapeut, logopedist, neuropsycholoog, psycholoog, enz.) zijn vergeten.

Deze vergoeding bedraagt 2500€ of 5000€ en is enkel bedoeld voor de beroepen die stopgezet en precies vermeld werden (HoReCa, kappers,...).

De paramedische beroepen, die wij vertegenwoordigen of waarvan wij gebruik maken voor onze gezondheid, zijn niet in staat om :

1) fysieke afstanden te bewaren (fysieke nabijheid tot de patiënt, regelmatig handmatig contact met gedeeltelijk ontklede patiënten, uitwisseling van voorwerpen tussen patiënten en verzorgers, hoog risico op besmetting door microdruppels,...).

2) zichzelf te voorzien van beschermingsmiddelen om zowel de patiënten als zichzelf te beschermen. Laten we de 2,2 miljoen maskers noemen die rond 23 maart 2020 werden ontvangen, waarvan een deel (90.000 in Luik) alleen aan thuisverpleegkundigen werd uitgedeeld. Geen enkele werd geleverd aan andere paramedische beroepen...


Het is in het licht van deze omstandigheden dat de verschillende representatieve professionele verdedigingsinstanties (AXXON, Psychologencommissie, enz.) therapeuten hebben geadviseerd om patiënten niet te behandelen tenzij de zorg urgent was (noodzakelijke ademhalingsoefeningen, onmiddellijke postoperatieve revalidatie, neurodegeneratieve ziekte, of andere pathologieën die zouden verslechteren bij gebrek aan zorg) en tele-consultaties aanbevolen hebben (wat niet altijd mogelijk of in overeenstemming is met de realiteit van het werk). Vrijwel alle zelfstandige hulpverleners hebben hun werk stopgezet of ze raadplegen nog maar zeer weinig patiënten (alleen op de spoedgevallen). Deze aanpak is in overeenstemming met de federale instructies inzake sociale afstand en het respect van de Belgische bevolking ten aanzien van de verspreiding van Covid-19.

Deze situatie is financieel onhoudbaar. Indien de "overbruggingsvergoeding", die door minister Denis Ducarme werd gefaciliteerd, aanzienlijk is, moet worden opgemerkt dat deze 1200€ bruto nauwelijks een deel van de beroepskosten dekt (huur, uitrustingslening, hypotheek, sociale bijdragen, bedrijfsvoorheffing, ...).

Wij zijn van mening dat een bonus van het Waalse Gewest of de Federale Regering noodzakelijk is voor deze beroepen die, zoals zovele andere, gedwongen zijn hun activiteiten volledig of bijna volledig stop te zetten (de enige voortzetting van enkele zeldzame activiteiten wordt gereduceerd tot de enige onmisbare noodgevallen). Met dit in het achterhoofd bundelen wij onze krachten om u vandaag te schrijven om een regionale of federale bonus te verkrijgen.

De sociale bijdragen en belastingen die elk jaar worden betaald, moeten hen tegen dergelijke tegenslagen beschermen.

Zelfstandigen die zich zorgen maken over de bevolking en hun financiële gezondheid,

Patiënten,

Naasten.




Publié le 29 Mars 2020 (Mis à jour: 22 Avril 2020)