Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Non à la propagation du virus en Polynésie. Non aux mutations des fonctionnaires d'Etat.

Non à la propagation du virus en Polynésie. Non aux mutations des fonctionnaires d'Etat.

2,357 personnes ont signé. Allons jusqu'à 3,000
2,357 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
Pour vous désinscrire ou modifier vos données à tout instant, écrivez à unsubscribe@avaaz.org, ou utilisez le lien disponible dans chaque e-mail. Avaaz protégera vos informations personnelles et ne partage jamais les données avec des tiers.
Cette pétition a été lancée par Teiki H. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Teiki H.
a lancé une pétition à destination de
Pour que l'Etat suspende les prochaines mutations de fonctionnaires au Fenua
Kaòha Nui ! Umoì noa atu tatou e apuu tenei mate tekeo mei vaho mai!
Iaorana, Eiaha roa atu tatou e fa’ari’i teie ma’i tirotiro !
Ne prenons pas le risque d’importer de nouveaux cas de covid-19 sur notre Fenua en maintenant les mutations de plusieurs centaines de fonctionnaires qui arrivent prochainement de métropole avec leurs familles.
La solution est simple : repousser les mutations de ces fonctionnaires d’un an.
A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle qui réduirait le risque de voir de nouveaux cas importer sur le territoire. Placer ces nouveaux fonctionnaires en vingtaine à leur arrivée, comme il l’est suggéré pour l’instant, est une prise
de risque qui met en danger notre population.
Aujourd’hui la Polynésie française est l’un des rares endroits préservés de cette pandémie et nos archipels éloignés ont été épargnés. Pour l’instant…
Comme le précise Olivier Veran lors de son allocution du mercredi 29 avril : « Si vous habitez dans une zone de circulation active du virus, vous n’avez pas vocation à vous déplacer dans des zones dans lesquelles le virus ne circule pas, par définition, c’est là que vous prenez le risque de diffuser le virus  ».
En cohérence avec cette recommandation du ministre d’Etat de la santé, les polynésiens demandent la suspension des mutations des fonctionnaires d’État pour une année.
A papua ia tatou iho, to tatou huaahaè, me ta tatou tau mataèinaa.
A paruru ana’e ia tatou, to tatou mau utuafare feti’i, e to tatou mau nuna’a.






Publiée (Mis à jour )