Pas je cookie-instellingen aan om deze functie te gebruiken.
Klik 'Alle toestaan' of activeer alleen de 'Doelgroepgerichte cookies'
Door verder te gaan accepteer je het privacybeleid van Avaaz. Hierin leggen we uit hoe we je gegevens beschermen en gebruiken.
Ik snap het
Wij gebruiken cookies om te analyseren hoe bezoekers onze site gebruiken en om jou een zo prettig mogelijke ervaring te geven. Bekijk ons cookiebeleid .
Oké
Deze petitie is gesloten
Les enfants belges en Syrie/Irak: 
: Ramenez les

Les enfants belges en Syrie/Irak: : Ramenez les

Deze petitie is gesloten
50 Ondertekenaars

elisabeth D.
heeft deze petitie aangemaakt voor
Au Président du Parlement Fédérale

Les soussignés soutiennent cette demande adressée au gouvernement belge de travailler rapidement et activement au retour contrôlé des enfants et des épouses de combattants en Syrie, en accordant la priorité aux malades,aux nouveau-nés et à leurs mères. Le retour contrôlé permet au gouvernement de poursuivre les parents en justice pour les délits commis. La Belgique dispose des services de soins (à la jeunesse) nécessaires pour accompagner ces enfants et leur familles (d'accueil). Ils n' ont pas d'avenir en Syrie ou en Irak. Ils sont enfermés dans ces camps oud des orphelinats dans de mauvaises conditions de vie. Ces enfants-victimes souffrent des choix de leurs parents belges. Nous plaidons pour le retour rapide, sur la base des droits universels de l'homme et de l' enfant. Le rapport (13-10-18) de Gerrit Loots (VUB) et Child Focus concernant 15 jeunes enfants belges, vivant dans les camps syriens (Al-Hol et Al-Roj), rapporte le manque d' éducation et de stimuli sains, les traumatismes modérés et des déficiences linguistiques ainsi que l' état psychologique inquiétant des mères, dû au stress et au désespoir. 
La directrice du Comité de la Direction de la lutte contre le terrorisme de l' ONU (CTED),Michèle Coninsx, suit la politique antiterroriste des Etats membres de l' ONU. Elle fait un appel à ne pas abandonner les enfants des combattants syriens. Dr. Abdul Karim Omar, le représentant-étranger du gouvernement autonome démocratique des Kurdes de Syrie du Nord, a lancé un appel à une quarantaine de pays pour qu'ils reprennent des combattants, des enfants et des mères de la Syrie. Seuls quelques pays ont suivi cet appel et d' autres préparent leur retour en consultation avec les Kurdes. Les gouvernements européens doivent rapatrier leurs combattants syriens identifiés, car les camps kurdes et irakiens seront finalement démantelés. Les pays concernés devraient assumer leur responsabilité par des raisons humanitaires, pédagogiques et de sécurité. Des experts, des avocats et des grands-parents ont déjà entrepris des démarches, notamment en poursuivant le gouvernement belge devant les tribunaux.



                  




Gepost (Laatst bijgewerkt )
Dit als ongepast melden
Er is een fout opgetreden bij het uploaden van jouw bestanden en/of verslag.