En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
A Monsieur le Maire de Boufarik: Pour qu'une Place porte le nom de Baya El Kahla

A Monsieur le Maire de Boufarik: Pour qu'une Place porte le nom de Baya El Kahla

14 personnes ont signé. Allons jusqu'à   1,000
14 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Maël A. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Maël A.
a lancé une pétition à destination de
A Monsieur le Maire de Boufarik
Au-delà d'un nom, il y a une histoire !

Baya El Kahla nous a quittés le 1er Novembre 2017. De son vrai nom Toumia Laribi, Une moudjahida de la première heure, est un symbole de l’abnégation et du sacrifice pour l’émancipation du pays. Née à Alger en 1936, elle habitait dans une petite villa. Mais elle a abandonné le confort matériel pour se mettre au service de la révolution. Infirmière de son état, elle a sillonné les maquis qu’elle a rejoints à la fleur de l’âge et contribué à la libération de son pays, en prodiguant les soins aux moudjahidine du célèbre commando Ali Khodja dont elle a fait partie, et aux populations civiles, lesquelles étaient privées de tout.

Arrêtée avec un groupe d’infirmières alors qu’elle était en route pour la frontière tunisienne, elle a subi les pires humiliations physiques et morales dans les prisons de l’Est, Jour et nuit, elle est torturée cruellement

Puis a Alger en 1958 elle a subi les pires humiliations physiques et morales que puisse connaître un être humain dans les locaux de la DST qui tentait de la retourner, en vain.

Quelque temps après l’indépendance, Baya El Kahla s’installe comme sage-femme à Boufarik, elle met au monde beaucoup d’êtres…

Pour honorer la mémoire de celle qui a met au monde des générations de Boufarikois. Il serait juste de lui rendre hommage en rebaptisant une rue ou une place en son nom.. Nous, habitants de Boufarik, demandons, que le nom de Baya El Kahla soit attribué à une rue ou une place Boufarikoise.

Cette demande, accompagnée de cette pétition, sera adressée au prochain maire de Boufarik.

Maël Assal.