Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Cette pétition est close
Autorités Sanitaires / Ministère de l'environnement: SOS Ptit Port - Dar Bouazza contre l'écoulement des eaux usées dans l'ocean

Autorités Sanitaires / Ministère de l'environnement: SOS Ptit Port - Dar Bouazza contre l'écoulement des eaux usées dans l'ocean

Cette pétition est close
446 personnes ont signé. Allons jusqu'à   500
446 soutiens

Poulette L.
a lancé une pétition à destination de
Autorités Sanitaires / Ministère de l'environnement,
Direction du Contrôle, de l’Evaluation Environnementale et des Affaires Juridiques,
Secrétariat Général du Ministère délégué chargé de l’Environnement
Nous souhaiterions une étude qualité de l'eau du "Ptit Port", 'L'Mrissa" à Dar Bouazza où se déverse les canalisations provenant d'Ansari.
Habitants de Dar Bouazza, surfeurs, pêcheurs, amoureux du littoral, dites STOP aux rejets du kadouss, oued l’hor de Ansari dans les eaux du P'tit port, L’Mrissa. Les odeurs nauséabondes qui s’échappent de ces canalisations empestent aux alentours de cette si jolie promenade, spot de surf bien connu et lieu incontournable de tous les amateurs de poissons grillés à Dar Bouazza. L’augmentation importante du nombre de projets immobiliers dans la zone laisse supposer des raccordements frauduleux au niveau de cet égout, d’ou depuis 1 an ces déversements suspects et mal odorants. Dans l’absence de réelle transparence sur ces écoulements, nous, habitants de Dar Bouazza, consommons du poisson, récoltons ces algues, et nous baignons avec nos enfants dans ces eaux sûrement très polluées et non contrôlées. Nous souhaiterions que la lumière soit faite sur la qualité de cette eau grâce à des prélèvements et qu’il y ait une communication claire avisant les baigneurs des risques dans la zone.
Publié le 17 Mars 2018 (Mis à jour: 31 Mars 2018)