En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Collectivités de Guyane, Ministère de la Santé, Ministère de l’Ecologie: Interdiction d'un insecticide toxique (le Malathion) en Guyane !

Collectivités de Guyane, Ministère de la Santé, Ministère de l’Ecologie: Interdiction d'un insecticide toxique (le Malathion) en Guyane !

2,319 personnes ont signé. Allons jusqu'à   3,000
2,319 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Nina J. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Nina J.
a lancé une pétition à destination de
Collectivités de Guyane, Ministère de la Santé, Ministère de l’Ecologie

Le malathion est un insecticide et un neurotoxique, interdit en Europe depuis 2007 et en France depuis 2008 ! Il se décompose en malaoxon, composé 60 fois plus toxique ! Pourtant, par le biais d'une dérogation, la préfecture et le conseil général de Guyane (chargé des opérations de démoustication) ont reçu le 5 août l'autorisation d'en faire usage dans le département. Ce, pendant une durée de 180 jours, dans le but de lutter contre la propagation du virus du chikungunya.
Ce produit hautement toxique va se retrouver dans les jardins, les cours, les écoles, les crèches, etc.. En outre, ce produit n'est pas sélectif et va tuer toutes sortes d'insectes, dont les abeilles.
L'impact d'un tel produit est mal connu et son efficacité pour lutter contre le chikungunya reste à prouver (le produit est répandu sur une bande de 10 m de large).
De fait, notamment au vu du risque sanitaire pour la population (population qui n'a pas été consultée ni informée), nous demandons l'interdiction de pulvériser ce produit toxique en Guyane.

En savoir un peu plus : Selon l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation), dans un avis rendu le 18 mars 2014 : « Au regard du manque d’informations sur les expositions au malathion (...) lors d’application par nébulisation à froid sur véhicule et par atomiseurs à dos, les risques ne peuvent pas être écartés pour les opérateurs malgré le port d’EPI (gants, masque, combinaison) ». Pour les habitants, l'ANSES est également prudente. Si vous ne marchez que cinq minutes près d'un champ en train d'être traité, l'exposition est faible. En revanche, pour « une personne présente dans la rue ou dans sa maison avec fenêtres et portes ouvertes » à proximité d'un espace en train d'être traité, l'ANSES écrit qu'il « ne peut être démontré une absence de risque pour les résidents dans la zone traitée avec du Malathion ». Rassurant, non ?

En savoir encore un peu plus : voici notre communiqué de presse repris par la presse :
http://www.guyaweb.com/assets/COMMUNIQUE-DE-PRESSE-Malathion.pdf

Et la page facebook créée récemment :
https://www.facebook.com/pages/Non-au-Malathion-en-Guyane/598769866906854?fref=ts