En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Union Européenne: Nous demandons le droit à l'Erasmus aux étudiants suisses !

Union Européenne: Nous demandons le droit à l'Erasmus aux étudiants suisses !

21,082 personnes ont signé. Allons jusqu'à   50,000
21,082 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Lauriane B. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Lauriane B.
a lancé une pétition à destination de
Union Européenne

Il est important que les étudiants suisses puissent bénéficier de l'échange culturel qu'offre Erasmus. L'avantage de ces échanges est de permettre aux étudiants un échange réciproque humain, culturel et professionnel. Il s'agit là d'une opportunité qui offre non seulement aux étudiants, qui n'en auraient pas les moyens, de pouvoir partir à l'étranger mais encore d'expérimenter un séjour effectué dans le cadre d'un apprentissage différent que celui que donne l'éducation suisse.
Nous pensons que les étudiants n'ont pas à subir les conséquences directes de la votation du 9 février 2014 et qu'il est de notre devoir de nous battre pour notre liberté académique.


Es ist wichtig, dass Schweizer Schülerinnen und Studenten vom kulturellen Austausch, den die Organisation Erasmus anbietet, profitieren können. Einer der vielen Vorteile eines solchen Austausches ist das Kennenlernen von verschiedenen Kulturen. Die Schüler können gegenseitig auf menschlicher sowie professioneller Ebene von einander profitieren. Für die Schüler, welche unter normalen Umständen nicht die Mittel hätten einen solchen Aufenthalt im Ausland erleben zu können, ergibt sich die einmalige Gelegenheit ihre Ausbildung zu erweitern und von anderen Lehrnmethoden und Ausbildungen, welche in der Schweiz so nicht angeboten werden, zu profitieren. Wir denken, dass die Studenten und Schülerinnen nicht an den direkten Folgen der Abstimmung des 9. Februars 2014 leiden sollten und wir sehen es als unsere Plicht und unser Recht, für unsere akademische Freiheit zu kämpfen.