Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Aidez-nous, en signant notre pétition, à sauvez de la fermeture l'école publique de Pont des Charrettes à Uzès!

Aidez-nous, en signant notre pétition, à sauvez de la fermeture l'école publique de Pont des Charrettes à Uzès!

1,327 personnes ont signé. Allons jusqu'à   2,000
1,327 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Alexandra A. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Alexandra A.
a lancé une pétition à destination de
Jean-Luc Chapon, Maire
Cette petite école de Pont des Charrettes est née en octobre 1905, suite à la généreuse donation du terrain par Melle Clémentine Boucarut à la municipalité D'Uzès, à la condition qu'y soit construite une école.

C'est depuis lors une école publique à classe unique. Elle accueil une vingtaine d'élèves du CP au CM2. Elle bénéficie d'une réputation de qualité, de bien être, de bien vivre et de bien apprendre.

A ce titre, M. Philippe Meirieu, professeur émérite en sciences de l'éducation à l'université Lumière Lyon 2, a écrit un courrier au directeur d'académie:

"Je souhaite attirer votre attention sur le dossier d’une école que je connais bien et qui me tient à cœur.

Déjà menacée en 2011 et 2012, la fermeture de cette école est plus que jamais à l’ordre du jour. Cette année, le maire met en avant des difficultés budgétaires et des problèmes pour assurer l’ensemble des travaux qui seraient nécessaires à l’entretien de tous les bâtiments publics de la commune. Il dénonce des problèmes de vétusté et de sécurité à la cantine (mise aux normes), mais les intéressés n’ont vu aucun document écrit ou passage de commission allant dans ce sens.

À mes yeux, l’existence de cette école permet vraiment de proposer une école publique pour tous, une école qui évite le décrochage et la violence, permet la formation personnelle et citoyenne, la réussite scolaire et sociale de nombreux enfants.

Même si elle apparaît comporter un coût à court terme pour sa pérennisation, elle représente, en réalité, un investissement à long terme essentiel, afin d’éviter le coût social en termes d’échecs, de marginalisations, voire d’exclusions futures.

Je sais, pour ma part que cette école rayonne bien au delà des familles concernées et constitue un exemple pédagogique remarquable, parfaitement en adéquation avec la philosophie et les principes de la « Refondation de l’École » ainsi qu’avec les propositions actuelles de la Ministre de l’Éducation nationale. C’est pourquoi je me permets vraiment d’insister auprès de vous sur l’importance de ce dossier, convaincu que vous ferez tout ce qui est possible pour sauver cette école."

Donc, aujourd'hui, sous prétexte de sécurité et de budget, Mr le maire souhaite la fermeture de cette école. Sachant qu'aucunes des écoles maternelles et primaires d'Uzès ne sont entretenues correctement! Des artisans sont venus chiffrer le montant d'éventuels travaux: 10000€ au grand maximum (rafraîchissement et accès personne à mobilité réduite). Aucun signe de danger ou problème d'hygiène!

D'ailleurs, le député Christophe Cavard et la conseillère départementale Bérengère Noguier, s'interrogent aussi sur les réels motifs qui motiveraient le maire à fermer cette école.

Ils ont ainsi adressé un courrier au maire d’Uzès Jean-Luc Chapon dans lequel ils prennent position.

« Au vu des éléments dont nous disposons à ce jour, nous rejoignons leur inquiétude (aux parents d’élèves, ndlr) et tenons à vous faire part de notre opposition au déplacement de cette classe dans l'école publique Jean Macé, ce qui entraînerait de fait, la disparition de l’école de Pont-des-Charrettes », expliquent les élus qui estiment « qu’il est primordial de conserver cette école élémentaire et de maintenir sur le territoire d’Uzès des services publics ouverts et accessibles financièrement à tous. En raison de sa classe unique, du nombre maîtrisé de ses élèves et de sa pédagogie adaptée, cette école permet en effet une alternative publique indispensable à l’égalité des chances en accueillant des enfants en difficulté d'apprentissage et dont les résultats scolaires sont plus que satisfaisants. C’est par ailleurs, une école de proximité qui favorise la mixité sociale. » Les deux élus EELV se montrent aussi sceptiques concernant les raisons données par la mairie pour expliquer le fermeture de l’école : « sur la question des travaux que vous entendez réaliser dans cet établissement et du coût conséquent que cela va générer pour la mairie, il semble qu’il n’existe actuellement aucune étude faisant état de la nécessité ou de l’urgence à entreprendre ces travaux, alors que l'école Jean Macé doit être rénovée en raison de sa vétusté. »

Pour les mêmes raisons, le préfet à décidé de suspendre momentanément la fermeture de l'école jusqu'à avoir de plus amples informations sur les réelles motivations du maire!

C'est pourquoi parents et enfants restent plus mobilisés que jamais, afin de faire DEFINITIVEMENT SUSPENDRE LA FERMETURE DE L'ECOLE DE PONT DES CHARRETTES A UZES!

D'avance, un grand merci à tous pour votre soutien!

Toute l'actualité de l'école sur Facebook "Ecole Pont des Charrettes" ou sur notre blog en tapant: APE Uzès


Publié le 1 Avril 2015 (Mis à jour: 5 Mai 2015)