En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Ajout d'une clause environnementale dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme

Ajout d'une clause environnementale dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme

8 personnes ont signé. Allons jusqu'à   100
8 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Xavier V. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Xavier V.
a lancé une pétition à destination de
L'O.N.U, le Conseil Constitutionnel
Nous proposons une révision de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948 en y ajoutant deux articles concernant la protection du patrimoine de l'humanité que sont l'environnement et la biodiversité.

Deux nouveaux articles sont proposés afin de moderniser cette déclaration pour que tous les êtres humains puissent réellement naître libres et égaux en dignité et en droits, conformément à l'article premier.

Cette proposition si elle recueille suffisamment de suffrages sera envoyée :
  • Au conseil constitutionnel puisque la déclaration des droits de l'homme à servi de base à notre constitution afin d'en demander la révision afin d'y ajouter ces articles.
  • Aux 58 états membres ayant ratifié cette déclaration par l'intermédiaire de l'Organisation des Nations Unis

Déclaration universelle des droits de l'homme

(Version 1948 modifiée 2020)

Préambule :

Le 10 décembre 1948, les 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot.

Cette déclaration fut largement inspirée par la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 dont la valeur constitutionnelle est reconnue par le Conseil constitutionnel depuis 1971. Ses dispositions font donc partie du droit positif français, et se placent au plus haut niveau de la hiérarchie des normes en France.

Si ces deux textes représentent une formidable avancée pour l'humanité, nous estimons qu'ils ne sont plus adaptés à notre monde moderne car il ne prennent pas en compte le droit pour les hommes à vivre dans un environnement sain et au respect de leur patrimoine naturel. C'est pourquoi nous proposons une nouvelle version plus adaptée à ce nouveau millénaire avec deux nouveaux articles :

Articles 1 à 29

Inchangés

Article 30

(L'article 30 qui termine la déclaration sera déplacé et prendra le numéro 32)

Tout individu a droit à vivre dans un environnement sain, en harmonie avec la nature et les animaux, à respirer un air non vicié et à avoir accès librement et sans tromperie à une nourriture saine et à une eau potable.

Article 31

Tout individu a droit de pouvoir jouir, solidairement avec le reste de l'humanité, du même patrimoine naturel que celui reçu par les générations qui l'ont précédé en matière d'environnement et de biodiversité. Il devra pouvoir en hériter sans autres dégradations que celles dont la nature est directement responsable. Il appartient à tout être humain de préserver ce patrimoine par tous les moyens
possibles et de le transmettre aux générations suivantes.

Proposition faite par l'O.N.G Animals Society (AS)

Suivez nos actions sur https://animals-society.org