En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Le ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique: Sauver la baie de Lannion

Le ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique: Sauver la baie de Lannion

10,780 personnes ont signé. Allons jusqu'à   20,000
10,780 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En vous inscrivant, vous exprimez votre accord pour recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et explique leur utilisation. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
peuple des dunes en t.
a lancé une pétition à destination de
Le ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique
Mise à jour mai 2016:
Le Ministre de l'Economie et le préfet du Finistère ont accordé toutes les autorisations au projet, tout en l'accompagnant des garanties promises par le ministre. Mais aujourd'hui, ces garanties sont loin d'être pleinement respectées. Sauf décision de justice, la Compagnie Armoricaine de Navigation pourrait commencer l'extraction de sable coquillier en septembre 2016; le comité de suivi qui doit surveiller le projet est critiqué de toutes parts, et probablement incapable de mettre un terme au projet. Ne relâchons pas la pression citoyenne et poursuivons notre mobilisation pour protéger les écosystèmes en Bretagne et ses emplois locaux.
-- Le Peuple des Dunes en Trégor


-------------

M. le Ministre de l’économie vient d’accorder un titre minier à la Compagnie Armoricaine de navigation, filiale du Groupe Roullier, lui permettant de pomper en mer jusqu’à 250 000 tonnes de sable par an à moins de 5 kilomètres des côtes de Bretagne et notamment de la Côte de Granite Rose.

Ce titre ne vaut cependant pas autorisation d’exploiter et doit être complété par la signature d’un arrêté d’exploitation par le Préfet du Finistère.

Cette décision est une erreur économique, un désastre écologique et un non sens politique. Tous les élus locaux et les parlementaires, de tous bords politiques s’y opposent. La population locale a manifesté massivement (plus de 7 000 personnes) contre ce projet mais rien ne semble y faire.

En effet cette extraction si elle se fait, détruira une dune de sable coquillier qui est un refuge et un lieu de reproduction des lançons qui sont à la base de la chaine alimentaire des oiseaux marins de la réserve naturelle des 7 Iles, toute proche, et des poissons nobles tels les bars et les lieus. Elle détruira aussi l’emploi des marins pêcheurs pour lesquels cette dune est un lieu privilégié de pêche raisonnée et aura un impact très négatif sur le tourisme, la plaisance et la plongée.

Cette dune est d’ailleurs située juste entre deux zones Natura 2000. La turbidité induite par l’extraction, l’impact sur les courants et le dégraissement des plages entraineront des dégradations irréversibles sur cette côte qui est une des plus belles de Bretagne, entre Trébeurden, Ploumanach et Perros Guirec.

A l’heure où la France se veut championne du monde de l’écologie (COP21), il est encore possible d’arrêter cette catastrophe écologique en demandant au Préfet du Finistère de ne pas signer l’autorisation d’exploitation et de préserver ainsi un patrimoine naturel unique.