En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
M. Edouard FRITCH, président du gouvernement de la Polynésie française: la protection par le classement de TAT

M. Edouard FRITCH, président du gouvernement de la Polynésie française: la protection par le classement de TAT

686 personnes ont signé. Allons jusqu'à   2,500
686 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En vous inscrivant, vous exprimez votre accord pour recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et explique leur utilisation. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par Association Rohutu N. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
Association Rohutu N.
a lancé une pétition à destination de
M. Edouard FRITCH, président du gouvernement de la Polynésie française
Les îles du pacifique possèdent toutes un point commun culturel qui relève du patrimoine immatériel. Il s'agit du lieu d'envol des âmes situé à la pointe Nord‐Ouest et qui fait partie de la mémoire collective des peuples Polynésiens.
Celui du promontoire de TATAA à Tahiti est menacé par un projet de construction de suites luxueuses destinées à une clientèle fortunée.
Aidez l'association ROHUTU NOANOA à protéger ce lieu de mémoire en disant:
‐ NON au nouveau projet immobilier "Les hauts de Beachcomber" de la Tahiti Beachcomber SA,
‐ NON à la destruction de TATAA,
‐ OUI au respect de la Mémoire
‐ OUI à l'intégrité des lieux d'envol des âmes,
‐ OUI à la PROTECTION et CLASSEMENT de Tataa sur la liste du patrimoine immatériel à préserver pour les générations futures!