En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
IBODE et Etudiants Infirmiers de Bloc Opératoire

IBODE et Etudiants Infirmiers de Bloc Opératoire

2,735 personnes ont signé. Allons jusqu'à   3,000
2,735 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par SNIBO S. et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
SNIBO S.
a lancé une pétition à destination de
Madame Agnès Buzyn Ministre des Solidarités et de la Santé
Mme la Ministre de la Santé veut accorder un protocole de coopération sur les sutures de plaies aux infirmiers des urgences pour libérer du temps médical !! Ce protocole donnera lieu à une prime de coopération !!!

Le SNIBO rappelle à sa Ministre de tutelle, Mme Agnès Buzyn, que depuis le 27 janvier 2015, les infirmiers de bloc Opératoire Diplômés d’Etat jouissent dans leur exercice professionnel d’actes infirmiers relevant de la compétence exclusive des infirmiers de bloc opératoire. Dans ce Décret n° 2015-74 du 27 janvier 2015, il est mentionné entre autres,« -la fermeture sous-cutanée et cutanée ».

Depuis 2015, les Ibode attendentune revalorisation salariale légitime, eu égard à l’augmentation de leurs compétences et notamment pour une spécialité ayant une fonction d'assistance pour des actes d'une particulière technicité déterminés.

En outre, ces actes en vigueur n’ont jamais été valorisés par une augmentation salariale. La reconnaissance de notre fonction et de nos actes comportant une haute technicité contribuent aussi à du temps médical libéré.

La revalorisation de ces compétences est totalement ignorée par nos gouvernants depuis trop d’années et cela accentue le manque d’attractivité pour notre spécialité.

Le SNIBO demande à nos instances de ne pas ignorer la valorisation des actes exclusifs Ibode et de réduire la discrimination salariale pour notre spécialité ! Si les infirmiers des urgences méritent la reconnaissance de ces futurs« protocoles de coopération », les Ibode méritent quand à eux la reconnaissance de leur formation et de leur exclusivité de fonction !

Le SNIBO revendique de nouveau auprès de la Ministre :
  • une NBI pour les Ibode du secteur public (en cohérence avec tous les autres acteurs du bloc opératoire),
  • une prime d’exclusivité de fonction pour tous les Ibode en activité
  • une revalorisation de nos grilles salariales du secteur privé et du secteur public·
  • une reprise active de la réingénierie de la formation conduisant au Diplôme d’Etat d’Infirmier de Bloc Opératoire .
Depuis des années, on « s’appuie sur la grande compétence », les extraordinaires performances  des Ibode pour la sécurité des patients mais maintenant, valorisez-les !!

Mme La Ministre, ne tentez pas d’éteindre le feu des urgences par du mépris pour les Ibode.

Il est temps de dire STOP à nos instances face à ce mépris pour notre profession !

Le SNIBO appelle toute la filière Ibode à exprimer sa détermination et sa colère en signant cette pétition. 

Laurence Boulou
Présidente du Syndicat National de Infirmiers de Bloc Opératoire