En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
POUR LE MAINTIEN DE LA FORMATION DE CONSERVATION - RESTAURATION À L’UNIVERSITÉ PARIS 1 - PANTHÉON SORBONNE !

POUR LE MAINTIEN DE LA FORMATION DE CONSERVATION - RESTAURATION À L’UNIVERSITÉ PARIS 1 - PANTHÉON SORBONNE !

3,396 personnes ont signé. Allons jusqu'à   5,000
3,396 soutiens

Clore

Finaliser votre signature

,
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Cette pétition a été lancée par formation conservation-restauration université Paris . et ne représente peut-être pas un positionnement d'Avaaz
formation conservation-restauration université Paris .
a lancé une pétition à destination de
Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche / Ministère de la Culture et de la Communication
Les conséquences de la loi sur l’autonomie des universités, mais surtout la situation de déficit budgétaire massif dans laquelle est aujourd’hui l’université Paris 1 - Panthéon Sorbonne nous font craindre pour l’avenir de notre formation. En tant que filière professionnelle, nous sommes d’autant plus menacés par les réductions d’heures et de budgets que le contenu et les spécificités de notre diplôme sont directement liés à sa reconnaissance sur le marché du travail. Nous sommes aujourd’hui la seule formation publique universitaire en conservation - restauration. Certaines spécialités comme les objets archéologiques et le vitrail n’existent qu’à Paris 1.

Pour faire face à un déficit budgétaire de plus de 4 millions d’euros, la direction de l’université a choisi d’imposer à toutes les UFR la réduction de 10% de leur budget. Pour la filière de CRBC, comme pour de nombreuses autres, les conséquences de ces réductions se sont fait sentir dès la rentrée 2013. Le nombre d’heures d’enseignement a été largement réduit. Ces réductions touchent aussi les enseignants et le personnel (réduction du nombre d’heures et baisse de la rémunération horaire pour les vacataires).

Nous sommes également très préoccupés par la réforme des intitulés de licence et de master, déjà largement amorcée par l’université. Le passage de plus de 300 intitulés à une quarantaine se solderait pour nous par la disparition de la mention « conservation- restauration » de nos diplômes, au profit d’un parcours « patrimoine ». Une telle évolution fait planer lourdement le risque de perte de l’accréditation de la loi Musées, autorisant aujourd’hui les diplômés du master de CRBC à travailler sur les collections nationales. Et plus largement, pour nous, comme pour de nombreuses autres filières, cette réforme entraîne un réel manque de visibilité et de reconnaissance du contenu de nos diplômes sur le marché du travail.

De par son histoire et sa spécificité, le master CRBC a toujours été pionnier dans le développement de cette discipline et de sa reconnaissance au niveau national et international. Depuis 35 ans, les diplômés de Paris 1 sont partis en stage dans des institutions du monde entier et sont reconnus comme des professionnels compétents.
Il est urgent de maintenir une formation publique complète, pluraliste et de qualité en conservation - restauration.


RESTONS MOBILISÉS !
Pour plus d’informations,
Par e-mail : mobilisation.crbc.paris1@gmail.com
Sur le groupe Facebook : «Conservons la seule formation universitaire en Conservation - Restauration !!»