En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

S. Sommaruga-cheffe du département fédéral de la justice: Pour que mon fils puisse vivre avec sa soeur!

S. Sommaruga-cheffe du département fédéral de la justice: Pour que mon fils puisse vivre avec sa soeur!
  
  

 


Pourquoi c'est important

Mon petit garçon est arrivé d'Haïti en mai 2018. Sa petite sœur est aussi donnée en adoption depuis janvier mais les services sociaux et le tribunal cantonal refusent que je puisse l'accueillir au seul motif que je risquerais d'être dépassée en tant que mère célibataire bien qu'ils me reconnaissent "un excellent dossier". Par cela, ils nient le droit à la vie de famille que mon fils pourrait avoir avec sa sœur et se fondent sur une présomption non sur une loi contrairement à ce qu'édicte la jurisprudence de la Cour Européenne des droits de l'Homme. La culture haïtienne souhaite vivement le maintien des liens de sang et donc mon fils devrait pouvoir vivre avec sa sœur. Selon les études scientifiques, il serait probablement plus délétaire pour eux d'être séparés que confiés à une femme célibataire. Par ailleurs, aucune statistique ne permet à ce jour d'affirmer que les échecs d'adoption de deux enfants sont plus nombreux chez les personnes seules que chez les couples. Nous avons besoin de votre aide pour que soit respecté le droit de ces deux enfants à être ensemble !

Publiée Juillet 27, 2018
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: