En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

À la Chambre des communes : Un moratoire sur les compressions et une commission parlementaire publique.

À la Chambre des communes : Un moratoire sur les compressions et une commission parlementaire publique.
  
  

 


Pourquoi c'est important

Depuis cinq ans, 2000 postes ont été abolis à CBC/Radio-Canada. Sans aucun mandat et sans consultation publique, le gouvernement de Stephen Harper démantèle et met lentement à mort notre seul diffuseur public au pays. Pour sa part, la direction de CBC/Radio-Canada impose des règles de gestion et des orientations propres aux médias du secteur privé qui sont incompatibles avec les mandats confiés à la Société et qui nous mènent tout droit vers la faillite.
Nous, soussignés, invitons donc la population, les experts, la communauté médiatique ainsi que tous les partis politiques fédéraux et provinciaux à soutenir notre demande à la Chambre des communes de moratoire sur les récentes compressions imposées à CBC/Radio-Canada et la tenue, dans les plus brefs délais, d’une commission parlementaire publique sur l’avenir de notre radiodiffuseur public. Celle-ci se penchera, notamment, sur son financement, sur sa gouvernance, sur sa mission et sur sa programmation. Nous vous invitons à prendre part à ce large débat. Radio-Canada nous appartient collectivement et il est temps que nous nous exprimions sur son avenir.

Over the course of the last five years, 2,000 jobs have been cut at the CBC/Radio-Canada. With no mandate or public consultation, the Harper Government has been dismantling and slowly killing Canada’s sole public broadcaster. Management is using the same management guidelines and directions used in the private sector to rule the Corporation, which is incompatible with the mandate given to the CBC/Radio-Canada, therefore driving us into bankruptcy.

We, the undersigned, invite the population, experts, the media, as well as all the federal and provincial political parties to support our call-out to the House of Commons for a moratorium on the recent CBC/Radio-Canada cuts and for a public parliamentary commission on the future of our public broadcaster, which would reflect on the Corporation’s financing, governance, mission and programming. We invite you to join in this broad debate. The CBC/Radio-Canada belongs to all of us; it is up to us to decide its fate.


Publiée Avril 18, 2014
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: