Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

L'exploitation illégale d’espèces protégées n'est pas un "patrimoine culturel"

L'exploitation illégale d’espèces protégées n'est pas un "patrimoine culturel"
  
  

 


Pourquoi c'est important

Au Maroc, malgré les efforts déployés, subsiste encore une impunité et un "laisser aller" par rapport à la protection effective et active des espèces protégées. cette pétition a pour but de tirer la sonnette d'alarme et d'informer et impliquer un maximum de personnes quand à la nécessité de ne plus accepter cette état des choses.

La loi marocaine interdit l'exploitation et le trafic d’espèces animales et végétales protégées, mais dans la réalité de chaque jour, rien et personne ne semble inquiéter les trafiquants et autres braconniers.

Cette pétition est importante parce qu'elle s'oppose aux pratiques qui n'ont plus lieu d’être: l'exploitation de serpents pour des fins "touristiques", l'exploitation et trafic de singes, la vente et capture d'oiseaux et animaux dans un cadre non formel non contrôlé et non autorisé, la vente par les herboristes de peaux de carcasses d'animaux sauvages (et végétaux) menacés...

Cette pétition est un appel aux autorités concernées pour qu'elles appliquent la loi en interdisant le pratiques qui n'ont plus lieu d’être, et en sanctionnant les contrevenants. Aussi nous lançons un appel à tous pour boycotter et dénoncer les "spectacles" et autres commerces qui exploitent des animaux sauvages au Maroc.

Cette pétition s'adresse aussi à l'UNESCO pour que la classification de la place de Jamaa Lefna à Marrackech, en tant que "patrimoine oral de l'humanité" exclue les pratiques qui alimente le braconnage et qui contribuent à l'érosion de la biodiversité nationale.

Avant qu'il ne soit trop tard, pour protéger notre patrimoine de biodiversité menacé. parce que "mieux vaut dix oiseaux dans l'arbre qu'un seul dans la main."

Publiée Avril 15, 2013
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: