En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK
Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Premiers ministres du Canada et du Québec: Justice pour les enfants agressés et assassinés

Cette pétition est close
Premiers ministres du Canada et du Québec: Justice pour les enfants agressés et assassinés
  
  

 


Pourquoi c'est important

Français:

1) Les enfants sont l'avenir de notre humanité, donc notre humanité a le devoir de protéger leur droit à la vie, ainsi que d'assurer leur sûreté et leur secours.

2) L'entrave à la justice envers les enfants agressés et assassinés est inacceptable.

Il est extrêmement dangereux et préjudiciable pour tous les enfants et les citoyens du Québec et du Canada que certains enquêteurs refusent d'enquêter, ou que certains procureurs de la poursuite refusent de poursuivre, ou que les agresseurs ou les assassins de bébés ou d'enfants obtiennent des sentences ridicules ou des libérations anticipées pour "bonne conduite".

3) Considérant que la définition du mot justice est un "principe moral"(dictionnaire Larousse 2013), tous nos dirigeants doivent dorénavant avoir la volonté morale de faire la distinction entre le bien et le mal, et d'admettre que les agressions ou les assassinats d'enfants sont impardonnables.De ce fait:

a) Il faut créer des lois qui additionnent TOUTES les réalités abominables subies par CHACUN des enfants victimes.

b) Dans les causes où le système judiciaire a erré au point de perdre totalement la confiance des citoyens, LE PROCÈS DOIT ÊTRE DIFFUSÉ INTÉGRALEMENT À LA TÉLÉVISION, et nous le demandons spécifiquement pour l'assassin Guy Turcotte.

4) RESPECTER ENFIN LES OBJECTIFS ET PRINCIPES DÉJÀ DÉFINIS DANS NOTRE CODE CRIMINEL:

Article 718: Contribuer "au respect de la loi et au maintien d'une société juste, paisible et sûre" dont les objectifs sont les suivants:

a) dénoncer l'illégalité
b) dissuader les criminels
c) isoler les criminels (...)
e) assurer la réparation des torts causés aux victimes
f) susciter la conscience des responsabilités des criminels et la reconnaissance des torts qu'ils ont causé aux victimes et à la collectivité.

Article 718.01: "Objectif-infraction perpétrée à l'égard des enfants; Le tribunal qui impose une peine pour une infraction qui constitue un mauvais traitement à l'égard d'une personne âgée de moins de dix-huit ans accorde une attention particulière aux objectifs de DÉNONCIATION et de DISSUASION d'un tel comportement."

5) Considérant que toutes les souffrances des enfants agressés ou assassinés s'additionnent. Pour eux, il n'y a aucun facteur atténuant, ni pour leurs amis, ni pour leur famille. De ce fait:

a) Tous les facteurs doivent toujours s'additionner envers les agresseurs et assassins d'enfants et aucun facteur atténuant ne doit jamais minimiser la sentence des criminels.

b) Donc tous les cas de problèmes mentaux doivent toujours s'additionner au crime commis. C'est à dire, le criminel doit purger sa sentence en plus d'être suivi obligatoirement par un psychiatre de notre choix.

c) Ne jamais permettre au criminel une libération en attente d'un jugement ou une libération anticipée après un jugement.

6) Considérant que la mémoire des enfants assassinés se doit d'être honorée:

Le corps de l'enfant doit être remis en préséance à une personne en charge qui a le moins de lien possible avec l'assassin.

7) Considérant que notre système judiciaire désire en tout temps entendre "toute la vérité": il est faux de croire que la cause est celle de la reine d'Angleterre et que le client de la poursuite, ce sont les policiers.

a) Les victimes ou leur représentant doivent devenir le client direct de la poursuite.

b) Les avis juridiques de la poursuite, présentement confidentiels et protégés par le "privilège fédéral", doivent être accessibles aux victimes ou à leur représentant.

8) Considérant que tous les enfants agressés ou assassinés vivent dans la peur et la souffrance et sous l'autorité d'un ou de plusieurs adultes:

a) Toutes les prescriptions (délai pour dénoncer) envers les enfants agressés doivent être bannies.

b) Tout adulte qui est témoin des crimes et se tait ou ment devrait être lourdement sentencé.

9) Considérant qu'aucun enfant agressé ne doit jamais être obligé de pardonner à son agresseur:

Toutes les absolutions inconditionnelles envers les agresseurs d'enfants qui commettent une première offense doivent être bannies.

10) Considérant que l'entrave à la justice est criminelle:

Tout dirigeant ou intervenant de notre système judiciaire qui décourage une victime de dénoncer ou la maltraite ou fait obstruction à la justice, doit immédiatement être avisé, ou puni, ou congédié sans compensation salariale.

DOSSIER DE PRESSE AU: http://www.sylviaribeyro.com/justice

Plusieurs preuves sonores et matérielles d'entrave à la justice impardonnable envers les enfants agressés ou assassinés figurent au lien suivant: http://www.sylviaribeyro.com/justice
Tous les citoyens solidaires se regroupent et commentent sur ce lien:
https://www.facebook.com/Justice.Aurore.Enfants.Victimes

Cette pétition a été créée en honorant le 94e anniversaire de la mort d'Aurore Gagnon, décédée le 12 février 1920 à l'âge de 10 ans, la peau des doigts et des poignets arrachés jusqu'aux os. Depuis 100 ans déjà, il est déplorable de constater que nos enfants sont toujours autant à la merci de certains adultes déséquilibrés.

Liens courts pour partager cette pétition:bit.ly/ENFANTS


Merci de tout coeur à chacun des signataires. La volonté morale de chaque personne compte. Un beau jour, notre humanité sera digne de ce nom et ce, grâce à des personnes comme vous qui auront pris une seconde de leur temps pour défendre ce que nous avons tous en commun de plus précieux: la vie. Merci infiniment de votre temps et de votre attention.

Sylvia Ribeyro

N.B. La photo de la petite fille est la mienne, car je suis une victime d'un bourreau d'enfant, handicapée à vie. J'aurais préféré mettre la photo de Olivier et Anne-Sophie du Québec, ou de l'autopsie de la petite Alicia Guernsey de l'Indiana, mais des personnes qui ne connaissent pourtant pas ces enfants personnellement m'ont menacée... merci de votre compréhension.

English:

JUSTICE FOR ASSAULTED AND MURDERED CHILDREN

1. Children are the future of our society, so we have as human being, the duty to protect their right to life, to ensure their safety and provide assistance.

2. Obstruction of justice towards assaulted and murdered children is unacceptable.

It is extremely unsafe and harmful to all children and citizens of Québec and Canada that some police investigators may refuse to investigate, or some prosecutors refuse to prosecute, or that attackers or murderers of babies and children will get ridiculous sentences or an anticipated parole board release, for “good behavior”.

3. Whereas the definition of the word justice is said to be a “moral principle” (Larousse dictionary 2013), all of our political leaders now have the moral obligation to be able to distinguish between good and evil, and to admit that the assaults and murders of children is unforgivable. To this point:

a) Create laws that add up ALL abominable realities experienced by EACH child victim.

b) In cases where the judicial system has wandered so much, to the point that our citizens have completely lose faith in our criminal justice system, the trials should be transmitted on live TV, and we request that this be done for the upcoming trial of murderer Guy Turcotte.

4. ACT IN ACCORDANCE WITH THE OBJECTIVES AND PRINCIPLES ALREADY DEFINED IN OUR CRIMINAL CODE:
Article 718: Contribute “to respect for the law and the maintenance of a just, peaceful and safe society” with the following objectives:

a) denounce unlawful conduct
b) deter the offender and other persons from committing offences
c) separate offenders from society (…)
e) provide reparations for harm done to victims or to the community
f) promote a sense of responsibility in offenders, and acknowledgment of the harm done to victims and to the community.

Article 718.01: “When a court imposes a sentence for an offence that involved the abuse of a person under the age of eighteen years, it shall give primary consideration to the objectives of denunciation and deterrence of such conduct.”

5. Taking in consideration that all suffering of children assaulted or murdered shoud be cumulative. For them, there are no extenuation factors, neither to their friends, or family. For that matter:

a) All aggravating factors should always add up to the sentenced aggressors and murderers of children and any extenuating factor should never minimize sentences of criminals.

b) Therefore all cases of mental problems must always add up to the crime committed. That is to say, the criminal must serve his sentence in addition to be followed necessarily by a psychiatrist of our choice.

c) Never allow a criminal to be release pending judgement and / or given an anticipated release after judgement.

6. Considering that the memory of our murdered children must be honored:

The murdered child’s body should be returned by rights, to the closest relative who has the least family ties with the killer.

7. Considering that our judicial system wants at all times to hear “the truth”: it is wrong to believe that tribunal cases are the one of the Queen of England and furthermore that, police officers are the clients of the prosecutor.

a) Victims or their legal appointed person should be the sole client of the prosecution.

b) Legal pursuit notices, currently confidential and protected by “federal privileges”, must be available to victims or their legal appointed person.

8. Considering that all assaulted or murdered children live in fear and suffering and under the authority of one or more adult:

a) All statutory limitations (time to denounce) for assaulted and aggressed children must be stopped.

b) Any adult, who is witness to a crime and remains silent or lies, should be heavily punished.

9. Whereas no abused child should be forced to forgive to his assailant:

All absolute discharge given to a first offender for child molesting, should be stopped.

10. Considering that committing obstruction of justice is criminal offense:

Any leader or legal authority in our judicial system that dissuades a victim to denounce an abuser or causes obstruction of justice by not fully investigating the complaint, shall immediately be notified, or punished, or discharged from duty without salary.

Special thanks to François VanHoutte, retired from Royal Canadian Mounted Police, for English translation.

Thank you wholeheartedly for all your signings. The moral determination of each individual counts. One day, our humanity will be worthy of its name and thanks to people like you who have taken their time to defend what we have so preciously in common: Life. Thank you very much for your time and consideration.

Sylvia Ribeyro

Publiée Février 11, 2014
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: