Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement

Réactivation de la ligne ferroviaire Digne - Val de Durance

Cette pétition est close
Réactivation de la ligne ferroviaire Digne - Val de Durance
  
  

 


Pourquoi c'est important

Historique
La ligne ferroviaire Digne Saint-Auban, ouverte aux voyageurs jusqu’en 1990, n’a jamais été fermée juridiquement parlant, mais son trafic a seulement été suspendu. Digne-les-Bains, est ainsi la seule préfecture avec Privas à ne pas être reliée au réseau ferré national.

Constat
Depuis presque 20 ans aucune volonté politique réelle (locale, départementale, régionale, nationale) ne s’est manifestée pour réactiver cette ligne. Malgré des propos affichés lors de chaque élection locale rien n’a bougé!
La solution autoroutière étant aujourd’hui abandonnée, la plus part des élus ne souhaitent qu’un aménagement de la RN 85 et éludent l’intérêt d’une solution ferroviaire.

Analyse
La réactivation de cette ligne présente un intérêt, local, régional et interrégional. En effet, ce maillon réalise une meilleure liaison entre les Alpes Maritimes et la vallée de la Durance et au-delà vers les Alpes du Nord.
Un ménage sur cinq résidant à Digne n’a pas d’automobile.
Le trafic automobile journalier à Mallemoisson est en diminution régulière :
de 13 736 véhicules jour en 2007 à 13 275 en 2012 véhicules jour (chiffres DIR Med).

Une desserte locale indispensable pour les besoins quotidiens (Digne-les-Bains Moyenne Durance)
Dans le contexte actuel et futur (cherté et raréfaction du pétrole, réchauffement climatique, besoins de mobilité) une offre de transport de proximité rapide, fréquente et fiable de type tram-train est nécessaire pour couvrir les besoins de mobilité.
Digne deviendra le pôle multimodal permettant de faire le lien entre les vallées alpines, la Côte d’Azur et le Val de Durance, développant ainsi le seul site régional regroupant les 3 réseaux de transport gérés par la région (TER, LER, CP).

Une ouverture vitale vers l’extérieur
- avec les métropoles de Marseille-Aix en Provence et Grenoble, Gap pour relier les Alpes.
- avec Avignon TGV (Digne-les-Bains – Manosque – Pertuis – Cavaillon – Avignon – Avignon TGV) pour les correspondances vers le reste de la France et l’Europe (Lyon, Paris, Lille, Bruxelles, Montpellier, …).

Ces relations sont indispensables pour garantir la possibilité :
- aux habitants (actifs, jeunes, retraités, …) de se déplacer sans prendre de voiture.
- et aux touristes de venir et de se déplacer en Haute Provence sans leur véhicule.

L’objectif est de reconnecter Digne et l’Est des Alpes de Haute Provence au réseau ferré national en mettant en place une offre de transport alternative à la voiture pour les déplacements quotidiens et en permettant de prendre un TGV en 2 heures à Avignon TGV (Paris en 5 heures) ou d’atteindre Aix centre en moins de 75 minutes.

Perspectives
Il ressort des études faites un coût global de 96 millions d’euros, dont 34, rien que pour la traversée du site d’Arkema.
Le coût de la remise en état de la ligne à prés de 62 millions d’euros (d’après RFF) pour 22 km (hors coût d’aménagement de la gare de Digne) est totalement disproportionné. En comparaison la reconstruction de la ligne des CP entre Nice et Lingostière a coûté 1 million d’euro par km.
Le projet de réaménagement de la RN 85 et de la déviation des Mées se chiffre à 125 millions d’euros avant études complémentaires.

La surévaluation de la solution ferroviaire n’a-t-elle pas pour but de discréditer la réactivation de la ligne et ses défenseurs ?

Le coût du carburant ne cessera d’augmenter dans les décennies à venir, l’automobile ne pourra donc plus être LA solution aux trajets quotidiens (même avec de nouvelles ressources de pétrole, de gaz de schiste ou les véhicules électriques).

Force est de constater que les coûts réels de l'automobile pour les ménages sont de plus en plus élevés.
► Imaginer demain faire Digne Malijai en 17 minutes pour 35 euros par mois en illimité !

NOUS DEMANDONS

- que la totalité des études de réouverture soit rendue publique y compris celle concernant la traversée d’Arkema.
- un engagement ferme de tous les élus concernés en faveur de la réouverture.
- l’inscription de la réactivation de la ligne Digne-les-Bains Val de Durance au prochain contrat de plan (2014-2020).

car les transports collectifs et partagés sont indispensables aux populations des bassins de vie de Digne, de la Moyenne Durance, de l’Asse et du Verdon … pour faciliter les déplacements des différentes catégories d’usagers, répondre à leurs différents besoins et améliorer leur cadre de vie.
En effet, les transports collectifs ferroviaires remplissent des fonctions sociétales et sociales pour notre avenir et encore plus pour celui de nos enfants.

Mobilisons-nous fortement dés maintenant pour obtenir :

- l’inscription de ce projet dans le prochain contrat 2014-2020 entre la Région et l’ État
- pour garantir une remise en service rapide et dans de bonnes conditions.

Le Comité d'action Digne-les-Bains Val de Durance
[email protected]

Publiée Octobre 21, 2012
Signalez cette page comme inappropriée
Cliquer pour copier: