En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Libérons les esclaves modernes

Tamim ben Hamad Al-Thani, Émir du Qatar; Hassan Abdullah Al-Thawadi, Secrétaire général du Comité suprême de Qatar 2022; Jacqueline Hinman, PDG de CH2M Hill:

En tant que citoyens du monde, nous sommes préoccupés par les conditions de travail des migrants sur les chantiers de la Coupe du monde de 2022. Nous vous exhortons à mettre en place des mesures qui garantissent que chaque travailleur de Qatar 2022 puisse conserver son passeport, recevoir des visas de sortie et jouir de la protection de ses droits fondamentaux. Nous demandons aussi au gouvernement qatari de revoir son programme de travailleur "invité" et de garantir à chaque travailleur le droit de retour. Ces réformes renforceraient la réputation du Qatar et de CH2M Hill et auraient un énorme impact sur les 1,4 million de travailleurs migrants au Qatar.

Indiquez votre adresse e-mail:
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Derniers signataires

Au Qatar, des milliers d'hommes sont des esclaves des temps modernes. Forcés à travailler sous un soleil de plomb, privés d’eau et de nourriture, on leur interdit de s’échapper pour rentrer chez eux. Mais nous pouvons les aider à retrouver la liberté.

L'an passé, une personne a perdu la vie tous les 2 jours dans les énormes chantiers de la Coupe du monde de football de 2022. Une grande partie de ce projet est gérée par une entreprise américaine dont la dirigeante vit dans une contrée tranquille du Colorado. Si nous sommes un million à nous lever au nom de la liberté, nous n'aurons de cesse de faire résonner notre tollé à chaque fois qu’elle quittera sa maison, qu’elle se rendra au travail ou ira skier, avant d'obtenir qu'elle agisse.

La même tactique a conduit les hôtels Hilton à agir enfin contre le trafic sexuel en quelques jours à peine. Rejoignez cet appel urgent pour aider à libérer les esclaves modernes du Qatar: