En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Quelques heures pour bannir les tueurs d'abeilles

Entrez votre numéro de téléphone si vous souhaitez être contacté(e) par téléphone ou par SMS.
Plus vos messages seront personnels, plus nous aurons d'influence! Quelques trucs sur quoi dire:
  • Je vous exhorte à jouer un rôle moteur pour soutenir la proposition de la Commission européenne de restreindre l'utilisation des pesticides néonicotinoïdes.
  • Un rapport scientifique complet de l'Agence européenne de sécurité alimentaire a conclu que les pesticides néonicotinoïdes posent d"'importants risques réels" pour les abeilles à miel.
  • La science est claire, maintenant l'Europe doit agir pour renverser le déclin de nos abeilles, avant qu'il ne soit trop tard.
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Derniers signataires

Dans quelques heures, l’Union européenne votera pour interdire ou non les pesticides toxiques qui tuent des abeilles dans le monde entier et menacent nos réserves alimentaires. Les grandes entreprises qui prospèrent grâce à ces produits toxiques mènent un lobbying acharné pour que cette interdiction ne voie jamais le jour. Nous venons d’apprendre que des pays-clés sont sur le point de leur céder -- à moins que nous ne leur faisions une piqûre de rappel!

Dans le monde, les abeilles disparaissent à une vitesse alarmante. Selon les experts, l’extinction de ces petits insectes, qui jouent un rôle capital dans la pollinisation des plantes sauvages et des cultures, est une menace catastrophique pour nos réserves alimentaires. Heureusement, de nombreuses études ont identifié la coupable: une certaine classe de pesticides. Un rapport officiel de l’UE recommande leur interdiction, mais le géant des pesticides Bayer tente de convaincre nos dirigeants d’ignorer les scientifiques afin de préserver ses profits.

Nous sommes 2,5 millions à avoir signé une pétition pour rendre ce vote possible. Maintenant, nous devons dire à nos responsables politiques qu’ils doivent se mettre du côté de la science pour sauver les abeilles dès cette semaine. Inondons la boîte aux lettres de notre ministre de l’agriculture, noyons le lobby des grandes entreprises et faisons en sorte que l’Union sauve les abeilles et nos réserves alimentaires. Cliquez ci-dessous pour envoyer un message, puis transmettez cette campagne urgente à vos amis.
Publié le 13 Mars 2013

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: