Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Engagement à l'exactitude

A l'instar des journaux et des médias qui écrivent des articles, chaque année Avaaz lance et publie des centaines de campagnes, envoie des milliers d'e-mails, de communiqués de presse et d'autres communiqués sur ces campagnes. Et comme les journalistes, nous travaillons souvent dans des délais très serrés, afin de réagir aux actualités urgentes.

L'exactitude fait partie de nos priorités, et 99.9% du temps nous remplissons cet objectif. Seulement, il est impossible d'avoir toujours tout bon partout, et quand nous nous trompons, nous nous engageons à publier sur cette page des corrections s'agissant de nos communications publiques, et de rendre cette page accessible depuis notre page d'accueil. De plus, si une campagne est menée sur la base d’une imprécision grave, nous nous engageons à en informer les personnes qui ont participé à la campagne et à leur proposer de retirer leur soutien.

Vous avez accès à cette page à tout moment en cliquant sur le lien en bas de notre page d'accueil.

Corrections pour 2022:
  • 26 janvier: dans les emails de campagne adressés aux membres d'Avaaz et sur les pages correspondantes de notre site internet sur le trafic d'espèces sauvages sur Facebook et autres réseaux sociaux, Avaaz a écrit que: « Il ne reste plus que 7000 guépards dans la nature et pourtant plus de 4000 ont été vendus sur Facebook ces dix dernières années! » Cependant, nous avons été informés que les sources sur lesquelles nous nous appuyions pour ce nombre (ici et ici) contenaient des inexactitudes. L'estimation correcte basée sur cette étude est que plus de 2 000 guépards ont été mis en vente sur des plateformes numériques ces dix dernières années. Cela reste un nombre élevé si l'on considère qu'il ne reste qu'environ 7000 guépards à l'état sauvage. Nous présentons nos excuses pour cette confusion et sommes reconnaissants que le nombre correct nous ait été signalé.

Corrections pour 2020:
  • 30 janvier: dans notre rapport "Pourquoi YouTube diffuse-t-il de la mésinformation climatique a des millions de personnes", Avaaz a écrit que "YouTube a conduit des millions de personnes a regarder des vidéos de mésinformation climatique chaque jour". Les mots "chaque jour" devait être effacée mais ne l'a pas été par erreur. Des millions de personnes sont effectivement amenés à regarder des vidéos de mésinformation climatique, mais nous ne pouvons pas être sûrs que cela arrive tous les jours. Cette affirmation est certainement vraie, car les vidéos de YouTube sont visionnées un milliard de fois par jour et une partie importante de ces vidéos consiste en de la mésinformation. Toutefois, notre recherche ne cherchait pas à déterminer le nombre de vidéos regardées par jour mais le nombre total de vues pour les 100 premières vidéos pour trois termes de recherche spécifiques à propos du climat.
Corrections pour 2019:
  • C'est peut-être difficile à croire, mais après des milliers de campagnes, d'emails, de communiqués de presse et d'interviews, nous n'avons pas reçu la moindre plainte. Nous n'avons pas trouvé une seule déclaration incorrecte en 2019! Si vous pensez en avoir trouvé une, n'hésitez pas à nous l'envoyer à media@avaaz.org. Mais globalement, il semble que nous ayons fait du bon travail en matière d'exactitude en 2019!
Corrections pour 2018:
  • 17 juillet: Dans un email aux membres d’Avaaz en France portant sur une mine d’or en Guyane, nous avons écrit: “Du cyanure et des métaux lourds seront rejetés dans les nappes phréatiques”. S’il est exact que le risque d’une fuite de ces métaux existe vue l’occurrence élevée de fuites similaires dans d'autres projets (25 fuites à l'international depuis l’année 2000), il n'est pas certain que de telles fuites auront lieu pour ce projet. Nous avons également fait une erreur en décrivant la profondeur et la taille de la mine. Au lieu de dire qu'elle serait aussi profonde que la Tour Eiffel, il est plus juste de dire qu'une tour de la taille de la Tour Eiffel pourrait entrer dans la mine couchée. Notre texte suggérait également que cette mine causerait le déboisement de l’équivalent de 2000 terrains de football alors que le chiffre officiel avancé par l'entreprise s'approche d'environ 1000 terrains de football, dont 55% se trouve déjà déboisé. Il existe sur ce point des incohérences entre les rapports médiatiques et l'évaluation de l'entreprise, il n'est pas de notre ressort de trancher. Nous nous excusons sincèrement pour ces inexactitudes et avons publié une correction sur la page de la campagne pour avertir nos membres dès que nous en avons été alertés.
Corrections pour 2017:

  • C'est difficile à croire, mais après des milliers de campagnes, d'emails, d'interviews et de communiqués de presse, nous n'avons pas reçu une seule plainte et ne pouvons pas retrouver une seule publication incorrecte en 2017!! Mais si vous trouvez quelque chose, n'hésitez pas à nous le faire savoir à l'adresse suivante: media@avaaz.org. Mais globalement, il semble que 2017 ait été une bonne année sur le plan de l'exactitude!
Corrections pour 2016:

  • 13 novembre: Dans un mail adressé aux membres d'Avaaz aux États-Unis, nous avons écrit que si les États réunissant plus de 270 grands électeurs approuvaient le projet de Loi sur le Vote Populaire National avant la réunion du 19 décembre, il serait possible d'empêcher Donald Trump de devenir le prochain président. En fait, l'accord inter-étatique sur le Vote Populaire National comporte un délai fixé au 20 juillet précédent l'élection présidentielle et ne peut donc plus affecter le résultat de l'élection de 2016.

    Dès la découverte de cette erreur, nous avons clôturé la campagne, mis à jour les pages avec une correction et envoyé une rectification et des excuses par mail à tous les signataires de la pétition. Nous avons permis aux signataires de retirer leur signature, mais nous continuerons à utiliser la pétition pour faire campagne pour le projet de Loi sur le Vote Populaire National, qui est une réforme démocratique importante.


  • 2 mars: Avaaz a testé auprès d'un tout petit échantillon de notre communauté (0,7%) une campagne de levée de fonds racontant l'histoire de "The Ocean Cleanup", une initiative inspirante qui pourrait permettre de nettoyer pas moins de la moitié du plastique présent dans la "Grande zone d'ordures du Pacifique" en moins de dix ans. Ce test a été réalisé alors que nous étions en discussion avec l'équipe de l'Ocean Cleanup, avec qui Avaaz avait eu par ailleurs de nombreux échanges.

    Lors de ces échanges, leur conseiller marketing et communication nous a écrit par Skype: "C'est formidable que nous soyons de nouveau sur le radar d'Avaaz. Je confirme que nous serions heureux d'être mentionnés en tant qu'organisation, et Boyan comme notre fondateur et président. Cependant, nous aimerions voir le brouillon de l'email afin de vérifier au préalable les faits et le style. Je suis bien conscient que cela représente une gêne, étant données les contraintes de temps..."


    L'équipe d'Avaaz a répondu en envoyant immédiatement le brouillon de l'email, et a reçu une réponse de notre contact affirmant qu'il n'y voyait pas d'objection, mais que l'aval d'autres membres de l'équipe d'Ocean Cleanup était nécessaire.


    Tout en attendant ces retours complémentaires, nous avons envoyé un petit test à 0,7% de notre liste de membres, afin de mesurer leur soutien à cette idée. Nous avons informé l'équipe d'Ocean Cleanup de cette action; il n'en reste pas moins qu'il s'agissait d'une erreur: nous aurions dû attendre l'accord final de notre partenaire avant d'envoyer quoi que ce soit. Ce test a été envoyé le 25 février 2016, et a permis de lever 18 682,98$, auprès de 687 donateurs membres d'Avaaz. L'intégralité de ces 18 682,98$ sera bien entendu reversée directement à Ocean Cleanup.

    Nous présentons nos excuses à l'équipe d'Ocean Cleanup pour notre erreur, et espérons que les fonds levés les accompagneront pour réaliser ce rêve d'un océan débarrassé de tout plastique.


  • 30 janvier: Dans plusieurs emails envoyés aux membres d'Allemagne, de France, de Belgique, et d'autres pays de l'Union européenne, appelant à la conduite d'une étude d'impact environnemental transfrontalière pour tous les réacteurs nucléaires belges, nous avons affirmé que des "gaz suspects", ou qu'un "gaz blanc", s'étaient récemment échappés de l'un des réacteurs. Les médias ont en effet mentionné qu'une "épaisse vapeur blanche" s'échappant de la centrale et qu'une "fuite d'eau sur un générateur" avaient provoqué la fermeture du réacteur. Nous regrettons cette confusion sur la nature des substances s'étant échappées du réacteur.
Corrections pour 2015:

  • 12 février: Dans un email envoyé à nos membres pour demander une juste compensation pour les victimes du désastre du Rana Plaza, nous avons affirmé que Benetton avait fait "139 millions d'euros de profits l'année de l'accident". Edizione, une société de portefeuille contrôlée à 100% par le groupe Benetton, a réalisé un profit net de 139 millions d'euros en 2013. Le groupe Benetton a quant à lui subi une perte nette de 199 millions d'euros cette même année.
Corrections pour 2014:

  • 8 septembre: Dans deux de nos précédents emails concernant la Marche des citoyens pour le Climat, nous avons fait référence à un mini-âge de glace, le "Dryas récent". Dans un de ces emails, avons écrit: “Il a suffi de 6 mois à la planète pour qu'une légion de blocs de glace gros comme des immeubles traverse l'Europe et les États-Unis”. Dans un autre email, nous avons écris: “Il a suffi de 6 mois à la planète pour qu'un gigantesque mur de glace traverse l'Europe et l’hémisphère Nord”. Bien que le refroidissement du "Dryas récent" ait effectivement eu lieu en quelques mois, l’expansion et le mouvement des glaciers se sont effectués sur une période beaucoup plus longue. Pour plus d’information au sujet du Dryas récent, vous pouvez consulter cet article. (en anglais)


  • 13 Juillet: Déclaration du Center for Food Safety -- "Le Center for Food Safety (CFS) a récemment soumis un dossier à Avaaz en vue d'une campagne de levée de fonds destinée à créer une bourse aux semences et à soutenir un mouvement de préservation des graines qui protège les droits des fermiers et sauvegarde la diversité des semences. A la suite d'un malentendu entre l'équipe internationale du CFS et le Dr. Vandana Shiva, le nom du Dr. Shiva a été mentionné par erreur dans le texte de la collecte de fonds. CFS regrette cette erreur et présente ses excuses pour ce malentendu. CFS endosse toute la responsabilité de la mention erronée du nom du Dr. Shiva dans le texte de la collecte de fonds. Nous sommes conscient de l'engagement de la communauté des membres d'Avaaz sur ce thème d'une importance cruciale et nous insistons sur la bonne foi d'Avaaz tout au long de cet épisode.

    Le CFS et le Dr. Shiva ainsi que Navdanya, l'organisation fondée par cette dernière, ont collaboré étroitement pendant plus de 20 ans. Les deux organisations partagent l'objectif de défendre et de protéger les semences locales, la diversité des graines et le droit des fermiers à sauvegarder et à échanger leurs graines. Nous espérons pouvoir poursuivre cette collaboration avec Navdanya et d'autres mouvements dans un esprit d'entente mutuelle au sujet des activités qui participeront à un avenir meilleur pour les graines."
Corrections en 2013:

  • 13 août: Dans un email aux membres d’appel aux dons sur le changement climatique, nous avons dit que le Docteur Julienne Stroeve “n’en croyait pas ses yeux” quand elle a vu l’état actuel de la fonte des glaces dans l’Arctique. La description de sa réaction était erronée. Il s’agissait d’une interprétation de sa réaction basée sur les articles sur son voyage dans les médias mais ce n’était pas sa déclaration. Dr. Stroeve a passé des décennies a mesurer la glace, et bien qu’alarmée, il n’est pas correct de dire qu’elle n’y croyait pas. Nous regrettons cette erreur et l’avons corrigée des qu’elle a été portée à notre attention.


  • 20 mars: Dans un courriel aux membres que nous avons écrit: "une adolescente de 15 ans victime de viols répétés vient d'être condamnée à 100 coups de fouets en public [....] Le beau-père de la jeune fille est accusé de l'avoir violée pendant des années et d'avoir tué le bébé qu'elle portait. Aujourd’hui, les tribunaux disent qu’elle doit être fouettée pour «relations sexuelles hors mariage»". C'est exact, mais nous avons craint que cette formulation ne laisse entendre qu'elle a été fouettée pour avoir été violée par son beau-père, alors qu'en fait, elle a reçu sa peine pour une relation sexuelle extra-conjugale avec un autre homme - non nommé. Des sources laissent entendre que la jeune fille a été abusée par de nombreux hommes sur l'île où elle a vécu, et il n'est pas clair si son «crime» est d'avoir eu des rapports sexuels consensuels ou non. Nous avons repéré ce problème dans les 24 heures et immédiatement modifié le texte du site Web de la page de pétition comme suit: "Le beau-père de la jeune fille est accusé de l'avoir violée pendant des années et d'avoir tué le bébé qu'elle portait. Aujourd’hui, les tribunaux disent qu’elle doit être fouettée pour «relations sexuelles hors mariage» avec un autre homme, qui n'a même pas été nommé."
Corrections en 2012:

  • 12 septembre: Avaaz a envoyé un e-mail de campagne à ses membres au Royaume-Uni intitulé “UK: Save our school fields!”. Ce courriel comportait une erreur factuelle dans la ligne d’introduction. Le courriel envoyé aux membres précisait: “Michael Gove est en train de revendre nos terrains de sport scolaires à de riches exploitants immobiliers à un rythme effréné — et laisse derrière lui une génération d’enfants britanniques qui n’ont nulle part où jouer". L’usage du mot "effréné" n’était pas exact pour décrire le rythme de revente actuel, mais compte tenu de l’assouplissement de la législation entourant l’espace minimum réservé aux écoles, nous aurions dû plutôt dire: "Les modifications apportées à la législation pourraient entraîner un rythme effréné de reventes de terrains de sport scolaires à de riches exploitants immobiliers et la suppression des terrains de sport pour une génération d’enfants."


  • 18 juillet: Une campagne pour les droits des gays et lesbiens en Pologne, lancée sur le nouveau site de pétitions d’Avaaz par un responsable politique, comprenait 2 erreurs factuelles. D’abord, il y affirmait que les couples gays et lesbiens n’avaient pas le droit de rendre visite à leur âme sœur dans les hôpitaux. En réalité, ils sont autorisés à rendre visite à leur partenaire malade. Néanmoins, ils ne bénéficient pas des mêmes conditions d’accès que les couples hétérosexuels et il leur est interdit de prendre des décisions importantes vis-à-vis du traitement médical de leur partenaire. La seconde erreur était l’affirmation que les couples gays ne pouvaient pas acquérir de maison ensemble. Les couples homosexuels peuvent conjointement posséder une propriété, mais les droits du partenaire ne sont pas respectés dans l'exécution des testaments et successions – si un partenaire décède et que la propriété revient à son partenaire, son droit de propriété peut être remis en cause. Cela a été jugé comme une violation des droits de l'homme par la Cour européenne des droits de l'homme. Le texte de la pétition était lui-même tout à fait exact, mais pas le courriel de campagne d’Avaaz: malheureusement, ces deux erreurs n'ont pas été repérées avant l’envoi de la campagne aux membres d'Avaaz en Pologne.


  • 23 mai: Avaaz a envoyé un courriel de campagne à ses membres au Royaume-Uni intitulé “UK’s cruelest cut”. Il y était dit que chaque année des dizaines de milliers de filles au Royaume-Uni étaient contraintes à la mutilation génitale féminine/excision de force, mais en réalité le chiffre exact est inconnu. Le seul chiffre connu provient de Forward, l’ONG de référence dans ce domaine, selon laquelle 98 000 filles de moins de 15 ans sont menacées d’excision forcée. Notre pétition elle-même était factuellement correcte, mais notre courriel antérieur pour sonder les membres contenait cette inexactitude. Nous avons contacté les membres sondés pour leur demander s’ils souhaitaient retirer leur signature de cette pétition. 3% des membres qui nous ont répondu ont souhaité retirer leur signature, ce que nous avons fait avant la remise de la pétition.


  • 1er mai: Dans le courriel envoyé à nos membres où nous évoquions une "attaque par déni de service" portée contre le site internet d’Avaaz, nous avions dit qu’ "un expert nous a affirmé qu'une attaque d'une telle envergure est certainement portée par un gouvernement ou une grande entreprise". En faisant le bilan de la campagne, nous avons découvert qu’en fait cet expert n’avait pas réfuté cette hypothèse formulée par des membres de notre équipe technique, et donc ne l’avait pas formulée lui-même contrairement à nos propos.


  • 28 février: Dans un entretien accordé à BBC radio le jour où la tentative d’évacuation en Syrie a été communiquée, notre Directeur Exécutif a déclaré qu’aucun membre de l’Armée Syrienne Libre n’avait été impliqué dans cette opération. Cette affirmation était fausse. L’ASL a joué un rôle important dans l’évacuation, ce dont Avaaz n’a pas eu connaissance à la base à cause du chaos entourant l’opération, des difficultés à communiquer avec les personnes présentes sur le terrain, et de notre principe d’avoir le moins de contacts possibles avec des groupes armés en Syrie. Le rôle de l’ASL n’a pas été mentionné dans les communiqués de presse des 28 et 29 février relatant l’évacuation. Nous présentons nos excuses à l’ASL pour cette erreur commise de bonne foi.


  • 28 février: Dans un communiqué de presse, nous avions affirmé qu’Avaaz avait "coordonné" une tentative d’évacuation par des militants syriens de 4 journalistes et de plusieurs blessés piégés à Baba Amr. En réalité, nous avions soutenu et apporté de l’aide à quelques militants impliqués dans l’opération de secours: nous avions relayé des messages et des informations entre eux, et entre les journalistes, leurs employeurs et leurs familles. Bien que nous ayons joué un rôle décisionnel et de planification qui a abouti à l’opération d’évacuation, le déroulement de celle-ci a été chaotique, et il n’est pas exact d’affirmer que nous l’avons coordonnée. Cette erreur a été repérée dans les 2 heures suivant l’envoi du communiqué de presse et avant que les médias n’interrogent Avaaz à ce sujet – c’est à ce moment-là que nous avons rectifié le communiqué en précisant que nous avions "aidé" ou "soutenu" les militants impliqués.


  • 5 janvier: Dans un courriel "test" ouvert par 3 500 Canadiens membres d'Avaaz, nous avions affirmé que le Premier ministre Harper soutenait le projet d’une entreprise privée de faire payer des droits d’entrée pour visiter le Parc national de Jasper. En fait, seuls les visiteurs souhaitant profiter d’une attraction privée du parc en particulier auraient été tenus de payer ces droits d’entrée. À ce moment-là nous ne disposions pas de preuves évidentes sur la position du Premier ministre, mais juste de suppositions bien informées par des sources internes. Nous avons alors corrigé ces erreurs dès que nous nous en sommes aperçus, et nous en avons informé les personnes qui avaient reçu le courriel contenant ces erreurs.