En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Briefing:
La menace pressante de la désinformation
et comment nous en protéger

Dans quelques jours, l’extrême-droite pourrait détourner les élections européennes et remplir le Parlement européen de députés racistes, intolérants et climato-sceptiques.

Il semble que ces partis sont sortis de nulle part, et ils se retrouvent aujourd’hui en tête des sondages dans certains pays de l’UE! Quelle est donc leur botte secrète?

La désinformation.

À quelques jours des élections européennes, l’Europe est noyée sous des flots de désinformation, comme la prétendue reconstruction de Notre-Dame avec un minaret, ou des gangs de migrants qui attaqueraient la police! Depuis des mois, notre équipe a enquêté sur ce tsunami de fausses informations en Europe et découvert une réalité sidérante: les contenus provenant de ces réseaux de désinformation ont été visionnés des centaines de millions de fois, sinon des milliards!

Les études montrent les unes après les autres que personne n’est à l’abri de ces mensonges toxiques, mais plus nous serons averti de ce danger, plus nous serons à même de nous en protéger. Avant les élections, Avaaz a préparé un briefing pour aider les Européens à déjouer les pièges de la désinformation. Découvrez-le dès maintenant et partagez-le largement.
lightbulb

5 choses à savoir sur la désinformation

1. Elle se nourrit de notre peur et se répand vite.
Les humains sont formatés pour retenir davantage les informations négatives que positives: c’est ainsi que nous apprenons. Les colporteurs de désinformation le savent et jouent avec nos émotions profondes, ce qui nous rend bien plus enclins à les partager sur les réseaux sociaux -- et elles se diffusent ainsi six fois plus vite que les faits avérés! 

2. Elle pullule sur les réseaux sociaux et touche des millions de personnes. 
Plus nous passons de temps sur les réseaux sociaux, plus les géants du net gagnent d’argent. Ils savent que les contenus choquants ou extrêmes attirent notre attention, alors ils programment leurs plateformes pour les promouvoir. Et ils touchent des millions de personnes. Les plus grands journaux se vendent à un million d’exemplaires, tandis que les informations partagées sur Facebook atteignent plus d’un MILLIARD de personnes par jour. 

3. Elle est utilisée comme une arme contre nous.
Du Brésil à la Chine, les dirigeants autoritaires se servent de la désinformation comme d'une arme: c'est la dernière version de la stratégie classique qui vise à diviser pour mieux pour régner. Mais c’est la Russie qui arrive en tête -- leurs immenses ‘fermes à trolls’ emploient des légions de personnes pour créer des millions de faux comptes et répandre de la désinformation. Et RT, la vitrine de la propagande russe, fait partie des chaînes Youtube les plus suivies avec environ 2 milliards de vues! 

4. Elle tue des gens et empoisonne les démocraties.
La désinformation a incité les gens à se faire justice eux-mêmes en Inde et au Brésil, et alimenté une violente épuration ethnique au Myanmar. Elle empoisonne aussi notre vie politique: les fausses informations ont contribué au Brexit, et à l'élection de Bolsonaro et de Trump. Et elle détruit notre confiance en nos principaux média, nos institutions démocratiques, nos dirigeants, créant le terreau parfait pour l’arrivée au pouvoir de "leaders à poigne" anti-système. À cause de la désinformation, les réseaux sociaux sont devenus une menace pour la démocratie.

5. Personne n’est à l’abri.
Des personnes de chaque bord politique sont micro-ciblées dans le cadre d’une stratégie visant à polariser et éroder les sociétés. Aux États-Unis, l’armée des trolls russes a créé une fausse page d’activistes noirs américains qui a attiré plus d’abonnés que le site officiel du mouvement Black Lives Matter! Nous pensons ne jamais nous laisser berner, mais les études montrent que même les plus éduqués d’entre nous ont tendance à croire les fausses informations, et les personnes de plus de 65 ans sont plus enclines à les partager.

La désinformation véhicule la méfiance, la peur et le mensonge. Mais plus nous serons au courant, plus nous pourrons l’empêcher -- partagez ce briefing avec vos amis et vos familles pour les informer de cette menace. Et poursuivez la lecture pour découvrir comment vous protéger!
shield

5 manières de se protéger de la désinformation

1. Si vous voyez quelques chose, dites-le!
Ne croyez pas tout ce que vous lisez sur Internet. Vous voyez une publication Facebook contenant des informations choquantes sur un candidat politique? N’y croyez pas! Vérifiez les faits sur des sources d’information fiables et si vous pensez avoir trouvé un contenu fallacieux, faites-le nous savoir ici.

2. Continuez de lire les média grand public.
Ils sont régis par des règles et une éthique qui les rendent bien plus dignes de confiance qu’un illustre inconnu. Ils ne sont pas parfaits, mais ils vérifient les faits publiés et on peut leur demander des comptes! S’abonner à un journal de qualité, reflet d’un vrai travail de journalisme est l’un des gestes les plus déterminants qu’un citoyen puisse faire aujourd’hui. 

3. Rejoignez la campagne pour nettoyer les réseaux sociaux. 
Avaaz a un plan simple et efficace pour inciter les géants de l’Internet à endiguer l'épidémie de désinformation sur les réseaux sociaux en publiant des rectifications factuelles réalisées par des sources indépendantes en cas de fake news, alors, rejoignez la campagne!

4. Ne renoncez pas à la démocratie!
Le but des armées de trolls est de créer un tel climat de méfiance envers la démocratie que les citoyens ordinaires s’en détachent. Ensuite, les extrémistes fanatiques peuvent prendre le pouvoir. Nous devons continuer à nous rendre aux urnes et voter, inciter nos amis et nos familles à faire de même, et mettre nos élus devant leurs responsabilités. 

5. Choisissez d’avoir foi en l’humanité.
La désinformation s’attaque à nos peurs les plus profondes, se nourrissant de notre tendance naturelle au négatif tout en faisant ressortir nos côtés irascibles et cyniques. Mais si nous arrivons à dialoguer avec ceux qui ne pensent pas comme nous, avec empathie, sagesse et une oreille attentive, nous pourrons échanger malgré nos différences. Nous avons plus en commun que ce que nos peurs nous laissent penser. Si nous y croyons, des choses incroyables peuvent se produire.

Des droits humains à la démocratie, notre civilisation est à de nombreux égards la plus aboutie de l’histoire de l’Humanité. Nous sommes en bonne voie pour mettre un terme à la pauvreté d’ici une génération et sur le point de réussir à scolariser tous les enfants. Et cela grâce à la démocratie, à de grands journalistes, à des dirigeants responsables et à nos propres concitoyens. Mais les forces diffusant la désinformation sont puissantes et menacent de détruire tout cela. Ne les laissons pas gagner en abandonnant tout espoir!
P.S: Quel est le vrai visage de la désinformation? Découvrez ces trois exemples aussi concrets que terrifiants!

1. Quand la désinformation alimente un génocide!

Rohingya Fake News

Des mensonges haineux sur la minorité Rohingya au Myanmar sont devenus viraux en ligne. De fausses accusations de cannibalisme (comme ci-dessus) ont été utilisées par l’armée et des groupes anti-musulmans pour justifier l’épuration ethnique. Des milliers de familles Rohingya ont été massacrées, des femmes violées et des maisons incendiées, amenant les officiels des Nations Unies à déclarer un génocide.

2. Quand les fausses informations sont utilisées pour cibler des groupes entiers, comme les migrants 

Italian Immigrants Fake News

Près de 10 millions de personnes ont vu cette vidéo de migrants détruisant une voiture de police. Le problème? Elle est entièrement fausse -- il s’agit en fait d’un film, et la supercherie a été dévoilée il y a des années. Cela n’a pas empêché des groupes d’extrême droite en Italie et dans toute l'Europe de la partager à nouveau, il y a quelques semaines à peine -- et Facebook n’a rien fait tandis que celle-ci devenait virale, alimentant la suspicion, l’hostilité et même la haine des migrants.

3. Quand la désinformation sert à polariser et attiser la peur et la colère 

France Lanvin Fake News

En France, des gens ont partagé une lettre de l’acteur français Gérard Lanvin plus de 251 000 fois, dans laquelle celui-ci critique le Président Macron et son gouvernement! Le seul problème? Elle était entièrement fausse, et l’acteur lui-même a déclaré qu’il était victime d’usurpation d’identité. Voilà un exemple manifeste de comment la désinformation peut éveiller la méfiance envers les gouvernements et constituer une menace pour la démocratie.

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: