Somalie: en finir avec les mutilations féminines

À Hassan Mohamoud, Président de la Somalie, à Omar Sharmarke, Premier ministre, et à Zahra Samantar, ministre du droit des femmes et du développement des droits humains:

En tant que citoyens et citoyennes du monde engagé(e)s pour la défense des droits des filles et des femmes, nous vous félicitons de votre initiative visant à bannir les mutilations génitales féminines (MGF) en Somalie. Nous soutenons pleinement la proposition d'interdiction totale émise par le gouvernement du Puntland, et encourageons le gouvernement central à entreprendre une démarche législative urgente et complète allant en ce sens. Si la Somalie se dote d'une loi interdisant totalement cette pratique dès maintenant, et met ensuite en place des campagnes massives d'éducation du grand public, elle pourrait devenir le champion de la tolérance zéro pour le reste du monde.
 
Indiquez votre adresse e-mail:
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
Avaaz protège vos informations personnelles et vous tiendra au courant de campagnes similaires.
Blurb_campaign19035 PostActionContent

200 millions de femmes et de jeunes filles dans 30 pays à travers le monde ont subi des mutilations génitales féminines (MGF). Mais en Somalie, où 98% des filles et femmes ont été mutilées - 98%! -, la ministre du droit des femmes est en train de préparer l’interdiction totale de cette pratique cruelle. Les experts locaux affirment qu’une vague mondiale de soutien à une politique nationale de tolérance zéro pourrait déboucher sur l'interdiction complète en quelques semaines!

L'État du Puntland, au Nord-Est de la Somalie, est en train d'adopter cette interdiction intégrale, et on a déjà vu par le passé le gouvernement central s'inspirer des lois progressistes de cette région. Si nous sommes suffisamment nombreux à encourager ces décideurs audacieux dans leur combat pour protéger les jeunes filles dès maintenant, nous renforcerons leurs initiatives et nous contribuerons à l'adoption d'une loi dès la prochaine session parlementaire. Rejoignez cet appel, et parlez-en autour de vous.

Image: Ivan Lieman/ Barcroft Media

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: