Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Libérons les prisonniers politiques birmans!

À l’attention de M. Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies : Le gouvernement militaire birman doit libérer immédiatement et inconditionnellement l’ensemble de ses prisonniers politiques, incluant Daw Aung San Suu Kyi, Khun Tun Oo et Min Ko Naing. La libération de tous les prisonniers politiques est la première et la principale étape dans l’avènement de la démocratie en Birmanie. Nous, soussignés, réclamons que Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies, fasse de notre revendication une priorité personnelle pour que tous les prisonniers politiques birmans soient libérés par le régime militaire du SPDC (State Peace and Development Council).

Indiquez votre adresse e-mail:
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Libérons les prisonniers politiques birmans!
Aung San Suu Kyi, lauréate du Prix Nobel de la paix

Aung San Suu Kyi est toujours en résidence surveillée et 2 000 moines et militants pro-démocratie croupissent dans les prisons birmanes dans des conditions inhumaines. Leur crime : avoir revendiqué la démocratie pacifiquement.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour signer une pétition réclamant leur libération au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

Parlez-en à vos amis!