Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Pour un Conseil Constitutionnel au-dessus de tout soupçon!

A l’attention du président du Conseil Constitutionnel Jean-Louis Debré:

En tant que citoyens français, nous vous demandons de préserver l'intégrité du Conseil constitutionnel en faisant en sorte que les juges reconnus coupables de détournements de fonds ou sous la la menace de poursuites pénales ne siègent pas au Conseil.

Indiquez votre adresse e-mail:
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Pour un Conseil Constitutionnel au-dessus de tout soupçon!

La présence des anciens présidents Chirac et Sarkozy entache le Conseil Constitutionnel, l’instance chargée d’assurer la protection de la Constitution et de veiller à la tenue d’élections libres et régulières. Seule une large mobilisation peut les empêcher de compromettre l’intégrité du Conseil et l'indépendance des pouvoirs.

Les anciens présidents Chirac et Sarkozy ont siégé la semaine dernière, alors même que Jacques Chirac a été condamné pour détournement de fonds et que Nicolas Sarkozy est inquiété dans plusieurs poursuites pénales – La présence de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy au Conseil Constitutionnel sape l’autorité de l’institution chargée de protéger notre Constitution et nos droits!

Le président du Conseil peut demander aux juges de la Constitution de se déporter, c’est à dire de ne pas siéger. Il cultive soigneusement sa réputation de gardien de l'autorité du Conseil et est sensible à l'opinion publique. Envoyons le message, fort et clair, que la criminalité n'a pas sa place dans notre Cour suprême. Signez la pétition et transmettez-la tout autour de vous. Lorsque nous arriverons à 100 000 signatures, nous la remettrons au Président du Conseil Constitutionnel et diffuserons notre message à travers les médias
Publié le

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un chat ou sur Skype: