En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Merci! Faisons monter la pression sur les décideurs-clé

Entrez votre numéro de téléphone si vous souhaitez être contacté(e) par téléphone ou par SMS.
Les arguments ci-dessous peuvent servir de base à votre message, mais n'hésitez pas non plus à vous présenter et préciser pourquoi cette cause vous est importante.
  • S'il passe, cet épouvantable amendement pourrait empêcher des milliers de femmes et de filles afghanes d'obtenir justice, en permettant à leur bourreau d'être libéré.

  • Les membres de la famille sont par définition les seuls témoins des violences domestiques. En les bâillonnant, vous envoyez un message aux criminels qu'ils pourront continuer à agir en toute impunité.

  • Je vous exhorte à oeuvrer avec la Chambre haute pour que l'amendement de l'article 26 soit rejeté, et à protéger les femmes et les filles.

  • Les derniers mois de votre présidence sont une opportunité unique de renforcer le système de promotion et de protection des droits de la femme, engagé au début de votre mandat.
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Merci d’avoir rejoint cette pétition! Avaaz travaille en lien avec des parlementaires afghans progressistes et des avocats spécialistes des droits de la femme pour faire en sorte que nos voix soient entendues haut et fort dans les coulisses du pouvoir afghan.

Or une personne pourrait à elle seule garantir que ce projet de loi épouvantable ne devienne jamais une loi -- le Président Hamid Karzai. Ce dernier a une influence énorme sur les parlementaires les plus puissants de la Chambre Haute, et subit en ce moment-même les pressions de ses homologues de la communauté internationale pour faire avancer les droits humains et reculer la corruption. Démultiplions notre impact en interpellant le Président Karzai et les grands pays donateurs pour qu’ils exercent leur autorité et stoppent cette loi anti-femmes!

Utilisez les outils à droite pour envoyer un message au Président Karzai. Puis, envoyez un message aux principaux donateurs qui soutiennent l’Afghanistan et demandez-leur d’exhorter le Président à oeuvrer avec la Chambre Haute pour rejeter le projet de loi anti-femmes. Vous pouvez aussi appeler les conseillers de Monsieur Karzai aux numéros ci-dessous.



  • Aimal Faizi, Porte parole du Président et Directeur de la Communication (+93 202 141 135)
  • Mr. Rahimi, Secrétaire spécial du Président (+93 799 322 777)

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: