Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Arrêtons la guerre contre les femmes afghanes

Pour : Mmes et MM. les Sénateurs afghans et M. Malawi Ghulam Muhiuddin Monsef, président de la commission des lois:

Nous sommes des citoyens inquiets et choqués par la proposition de loi qui modifierait le code pénal pour interdire aux membres de la famille d’accusés de se produire comme témoins. Ce dangereux amendement permettrait à de nombreux bourreaux de femmes et d’enfants d’échapper à la justice et créerait un précédent extrêmement alarmant pour la lutte en faveur des droits des femmes et pour l’amélioration de la loi afghane. Nous vous demandons instamment de voter contre cet amendement et de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour l’empêcher d’être adopté.

Indiquez votre adresse e-mail:
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Derniers signataires

Arrêtons la guerre contre les femmes afghanes

Mariée de force à 12 ans, Sahar Gul a vécu l’horreur. Enchaînée dans une cave par ses beaux-parents, elle a été battue à coups de tuyaux en fer brûlants, privée d’eau et de nourriture. Lorsqu’elle a refusé de se prostituer pour eux, ils lui ont arraché les ongles.

La peine de ses tortionnaires vient d’être réduite à un an de prison; aujourd’hui ils sont libres. Pire: l’Assemblée afghane vient d’adopter un projet de loi qui interdit aux membres de la famille d’un agresseur de témoigner devant les tribunaux. Des milliers de femmes et enfants pourraient renoncer à la justice.

Nous n’avons que quelques jours pour arrêter ce coup porté aux droits des femmes. La chambre haute a déjà refusé des lois misogynes par le passé et de hauts responsables disent que les membres d’Avaaz pourraient faire pencher la balance et arrêter la loi avant le vote. Signez immédiatement cette pétition urgente. Quand nous aurons atteint un million de signatures, nous lancerons une immense campagne médiatique en Afghanistan pour cibler les sénateurs-clé jusqu’à ce que la loi soit refusée.

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un chat ou sur Skype: