Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Arrêtons le massacre des éléphants

Arrêtons le massacre des éléphants:

Aux 175 membres de la Convention de l'ONU sur le Commerce International des Espèces Menacées:
En tant que citoyens du monde, nous vous appelons à rejeter toute exemption de l'interdiction mondiale sur le commerce de l'ivoire, à prolonger cette interdiction pour au moins 20 ans, et à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre en oeuvre cette interdiction et protéger les éléphants.

Indiquez votre adresse e-mail:
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Arrêtons le massacre des éléphants
Stocks illégaux d'ivoire brûlés au Kenya.
Dans les jours qui viennent, deux pays vont tenter d'obtenir la levée de l'interdiction mondiale du commerce de l'ivoire -- une décision qui pourrait décimer des populations entières d'éléphants et conduire à terme à l'extinction de ces animaux exceptionnels.

Mais de nombreux pays africains et défenseurs des espèces menacées soutiennent l'extension de l'interdiction de ce commerce pour protéger les éléphants du massacre. La décision sera prise au cours du sommet de l'ONU à Doha qui débute le 13 mars, et un appel citoyen mondial pourrait peser dans la balance!

Signez la pétition en utilisant le formulaire ci-dessous, puis faites passer le message -- à nous de remettre des centaines de milliers de signatures à la Convention de l'ONU avant qu'il ne soit trop tard:

Parlez-en à vos amis!