En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Il est encore possible d'empêcher une horrible loi anti gays

Au Président de l'Ouganda Museveni, à la présidente du Parlement ougandais Rebecca Kadaga, aux parlementaires et aux dirigeants mondiaux:

Nous sommes solidaires des citoyens en Ouganda qui demandent à leur gouvernement d'enterrer une fois pour toutes la Loi Anti-Homosexuels, et de protéger les droits humains universels garantis par la Constitution ougandaise. Nous exhortons les dirigeants ougandais et leurs partenaires-clés à nous rejoindre, en rejetant la persécution au profit de la justice et de la tolérance.

Indiquez votre adresse e-mail:
Entrez votre numéro de téléphone si vous souhaitez être contacté(e) par téléphone ou par SMS.
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Derniers signataires

David Kato, le défenseur des droits LGBT assassiné

Le Parlement ougandais est décidé à adopter une nouvelle loi cruelle qui pourrait prévoir, entre autres, la peine de mort ou la prison à vie pour homosexualité. S’il réussit, des milliers d'Ougandais pourraient passer leur vie en prison, ou même être exécutés -pour le simple fait d'être homosexuel.

Nous avions déjà contribué à stopper cette loi, et nous pouvons encore le faire. Après une mobilisation mondiale sans précédent l'an dernier, le Président Museveni avait dû suspendre le vote et à l'automne dernier, Avaaz avait publié des annonces géantes dans les medias Ougandais, pour appeler les députés à abandonner ce projet de loi. Mais les extrémistes religieux au Parlement espèrent que la confusion et la violence urbaine détourneront l'attention de la communauté internationale pendant qu'ils tenteront pour la deuxième fois de faire adopter cette loi haineuse en catimini. Montrons-leur que le monde a toujours les yeux rivés sur eux!

Nous n'avons pas de temps à perdre. Rassemblons un million de voix contre cette horrible loi anti-gays. Nous remettrons cette pétition aux autorités ougandaises et aux pays qui peuvent influencer la décision du Parlement. Cliquez ci-dessous pour agir, puis faites suivre le message à toutes et à tous.
Publié le 23 Novembre 2012

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: