Mettez à jour vos Paramètres de Cookies pour utiliser cette fonctionnalité.
Cliquez sur 'Tout autoriser' ou activez uniquement les 'Cookies pour une publicité ciblée '
En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

URGENT: Dites aux ambassades d'empêcher l'éviction!

Indiquez votre adresse e-mail:
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
URGENT: Dites aux ambassades d'empêcher l'éviction!
Nous sommes les Anciens des Masaï de Tanzanie, une des peuples les plus anciens d'Afrique. Le gouvernement vient d'annoncer qu'il allait expulser plusieurs milliers de nos familles de nos terres pour que des chasseurs puissent en profiter pour tuer lions et léopards.

Le président ne se soucie certes pas de nous, mais il a montré qu'il était sensible à la pression citoyenne mondiale -- à vous tous!

Utilisez le formulaire sur la droite pour envoyer un message à l'ambassade de Tanzanie de votre pays. Si tous nous envoyons un message, le message au président sera clair: mettre en oeuvre ce plan ternira la réputation de la Tanzanie à travers le monde.

Un message personnalisé aura plus d'impact, mais voici quelques points pour vous aider à démarrer:
  • Le gouvernement a récemment annoncé un plan visant expulser les Masaï de leurs terres pour faire place à des chasses royales est un scandale.
  • La culture unique des Masaï et leur mode de vie doivent être protégés. Ils représentent la Tanzanie dans le monde entier, attirant le tourisme, le respect et la sympathie.
  • J'appelle le gouvernement tanzanien et le Président Kikwete à arrêter les expulsions et protéger les terres Masaï.
  • Je vous demande de relayer mon message au président Kikwete.

Parlez-en à vos amis!