En continuant, vous acceptez notre Politique de confidentialité qui détaille comment vos données sont utilisées et sécurisées.
J'ai compris
Nous utilisons des cookies pour analyser l'utilisation de ce site par les visiteurs et vous offrir la meilleure navigation possible. Consultez ici notre politique de Cookies.
OK

Arrêtons le cruel projet de loi anti-crime de Harper

Aux premiers ministres des provinces du Canada:

Nous, citoyens inquiets, vous exhortons à annoncer immédiatement votre opposition au projet de loi anti-criminalité rétrograde du ministre de la justice, le conservateur Rob Nicholson, qui coûtera aux provinces et aux contribuables de nombreux millions de dollars en impôts -- cela gaspillera notre argent pour une loi qui n'est pas nécessaire et qui ne rendra pas le Canada plus sûr.

Indiquez votre adresse e-mail:
Entrez votre numéro de téléphone si vous souhaitez être contacté(e) par téléphone ou par SMS.
Merci d'autoriser Javascript pour obtenir de meilleures performances sur cette page
En continuant, vous acceptez de recevoir les emails d'Avaaz. Notre Politique de confidentialité protège vos données personnelles et détaille comment elles peuvent être utilisées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Derniers signataires

Dans quelques jours, Harper essaiera de faire voter une loi anti-criminalité qui pourrait entraîner une hausse spectaculaire de nos impôts et attribuer des peines plus sévères aux fumeurs de joints qu’aux pédophiles -- mais le Québec et l’Ontario ont refusé de financer cette mauvaise loi. Ensemble, nous pouvons les soutenir et appeler chaque province à abandonner ce projet de loi et à éviter aux Canadiens d’engager des dépenses inutiles.

Les taux de criminalité au Canada sont en baisse constante depuis plus d'une décennie, et pourtant Harper s’acharne à dépenser notre argent pour enfermer nos concitoyens les plus vulnérables comme les jeunes et les Amérindiens. Dépenser des milliards dans de mauvaises lois anti-crime se traduira par une hausse de nos impôts ou par des coupes budgétaires dans nos précieuses prestations sociales comme l'assurance-emploi. Le Québec et l'Ontario ont déjà fait savoir qu'ils ne paieront pas et nous pouvons signer cette pétition pour appeler nos premiers ministres à les suivre en nous protégeant de ce projet de loi.

Le Texas a flambé des milliards dans un programme anti-criminalité qui n'a pas fonctionné, et à présent Harper veut reproduire la même chose au Canada -- mais nous pouvons encore l'en empêcher. Abandonnons ce projet de loi anti-crime en signant cette pétition appelant nos premiers ministres à se tenir aux côtés du Québec, de l’Ontario et des contribuables canadiens. Cliquez à droite pour être entendu et faire passer le mot à tous.

Publié le 6 Novembre 2011

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: