Update your Cookie Settings to use this feature.
Click 'Allow All' or just activate the 'Targeting Cookies'
By continuing you accept Avaaz's Privacy Policy which explains how your data can be used and how it is secured.
Got it
We use cookies to analyse how visitors use this website and to help us provide you the best possible experience. View our Cookie Policy .
OK
Urgent : Sauvegardons la Plaine Littorale de Puna'auia - non au projet Ocean Park PK15

Urgent : Sauvegardons la Plaine Littorale de Puna'auia - non au projet Ocean Park PK15

1 have signed. Let's get to
50 Supporters

Close

Complete your signature

,
By continuing you agree to receive Avaaz emails. Our Privacy Policy will protect your data and explains how it can be used. You can unsubscribe at any time. If you are under 13 years of age in the USA or under 16 in the rest of the world, please get consent from a parent or guardian before proceeding.
This petition has been created by Vai H. and may not represent the views of the Avaaz community.
Vai H.
started this petition to
Tout le monde, les associations de protection de l'environnement
Le groupe immobilier français City souhaite profiter de la loi Pinel (renouvelée pour 2023 et 2024) afin d'agrandir son portefeuille de logements dans les Outre-Mer.

Lien : https://groupe-city.com/reduire-ses-impots-avec-la-loi-pinel/ 

Pour se faire, le groupe prépare 2 grands projets d'envergure à Tahiti : le premier au Tahara'a (New Tahara'a) et le second à Puna'auia au PK15 (Ocean Park) sur l'ancien site de l'hôtel Tahiti Village.
Le groupe souhaite également se lancer dans la construction d'un nouvel hôtel de luxe à Bora Bora, île déjà bien saturée avec notamment plusieurs hôtels à l'abandon depuis plusieurs années (les 2 Sofitel, le Club Med, l'ancien hôtel Bora Bora etc..).

La loi Pinel Outre Mer est une loi qui permet entre autre, un abaissement d'impôts dès lors qu'un contribuable français (vivant dans l'Hexagone) acquiert un bien immobilier dans les Outre Mer (Polynésie inclus).

En plus d'être une menace pour notre biodiversité, ce projet est une menace pour notre équilibre social et urbain déjà problématiques.

Ce type de projet de répondra pas aux besoins des familles Polynésiennes les plus dans le besoin, mais uniquement aux investisseurs de France Hexagonale ou étrangers.

Malheureusement, c'est un projet qui concorde en partie avec le Plan d'aménagement et de développement durable de la Maire de Punaauia. Voici ce qu'il stipule :
"Le foncier n’étant pas extensible sur la plaine, il est prévu de densifier le bâti dans certains secteurs le long de la RT1, c'est-à-dire autoriser des constructions de 3 ou 4 étages associant des commerces et services en rez-de-chaussée et des habitations à l’étage."
C'est bien écrit noir sur blanc sur le site internet de la communen voici le lien :
 
https://www.punaauia.pf/le-plan-dam%C3%A9nagement-et-de-d%C3%A9veloppement-durable

La population a besoin de logements, oui.
Mais pour la population LOCALE et non pour celle de France hexagonale.
Pour ses futures générations.
Pour la population active de Tahiti qui gagne tant bien que mal sa vie et qui n'arrive pas se loger sur sa propre île.

Population de Puna'auia, de Tahiti, de toute la Polynésie et de tout ceux et celles portent la Polynésie dans leurs coeurs : mobilisons nous pour que nous soyons entendus et que ce type de projet n'aboutisse pas que ce soit à Tahiti ou sur d'autres îles.

Si cela marche à Tahiti, ces projets arriveront un jour aux portes d'autres communes.

N'attendons pas le point de non retour.
Nous avons jusqu'au 9 mai 2022 pour nous faire entendre.

Posted (Updated )