Levons le blocus de Gaza

Au Coordinateur spécial de l'ONU M. N. Mladenov, à MM. les Présidents B. Obama et F. Hollande, à Mme. la Chancelière A. Merkel, au Premier ministre D. Cameron, au Sheikh Al Thani, à Mme. la Haute Représentante F. Mogherini et aux autres dirigeants concernés:

Un an après l'opération militaire israélienne à Gaza, nous vous exhortons à amener Israël à mettre fin au blocus et à retirer sans délai le bois, les barres de métal, le ciment, le béton et tous les autres matériaux de construction de base de la liste des produits interdits d'entrée dans la bande de Gaza. Les dirigeants du monde entier ont promis 3,5 millards de dollars pour reconstruire Gaza, mais les restrictions imposées par Israël sont la cause d'incalculables délais. Des 19 000 maisons détruites à Gaza l'an dernier, pas une n'a été reconstruite à ce jour. En tant que citoyens préoccupés par cette situation, nous vous demandons d'agir et de faire pression pour que ces restrictions cessent sans délai.
 
Déjà membre d’Avaaz?
Indiquez votre adresse e-mail et cliquez sur "Envoyer".
Première visite? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.
Avaaz protège vos informations personnelles et vous tiendra au courant de campagnes similaires.

Un an après la guerre dévastatrice de Gaza, des milliers d’enfants dorment toujours dans les décombres de leur maison.

Bien qu’il viole clairement le droit international, le blocus instauré par Israël a restreint l’approvisionnement en matériaux de construction de base. Aucun enfant ne devrait avoir à vivre dans les ruines de sa maison, à étudier dans des classes défigurées par des cratères de bombes, ou à se passer de soins élémentaires parce que les cliniques ont été détruites.

Nous avons un plan pour que cela change. Avaaz s’est allié avec des organisations d’aide au développement reconnues et travaillant sur place pour lancer une campagne d’urgence appelant les bailleurs de fonds à faire parvenir les matériaux nécessaires à Gaza. Ces bailleurs peuvent faire pression sur Israël pour qu'il lève ces restrictions, parce ce sont ces mêmes gouvernements qui financent la reconstruction de Gaza.

Si nous lançons un appel à l’échelle mondiale, personne ne pourra l'ignorer et nous pourrons inciter nos gouvernements à passer des paroles aux actes et à accentuer la pression diplomatique pour mettre fin au blocus. Il est temps de dire à nos dirigeants qu'il est inacceptable de rester les bras croisés face à cette crise humanitaire

Parlez-en à vos amis!

Postez le lien de cette campagne sur un tchat ou sur Skype: